Comment trouver une alternative aux logiciels propriétaires ?

Un logiciel propriétaire est un logiciel dont l’accès au code source est fermé par les développeurs de ce dernier. Il n’est alors pas possible d’exercer les libertés logicielles sur ce logiciel. De ce fait, la copie d’un fichier informatique étant aisée, les distributeurs de logiciels propriétaires utilisent parfois des systèmes de gestion des droits numériques pour limiter les droits à leur seule exécution. Cependant, il existe des alternatives aux logiciels propriétaire.

Les alternatives aux logiciels propriétaires

Si vous décidez de passer à l’Open Source, disons sous Ubuntu (Linux), vous aurez peut-être toute une liste de logiciels gratuits qui peuvent remplacer vos anciens logiciels propriétaires. Avec Internet, il est facilement possible de trouver des liens vers des sites Web qui proposent des équivalents de ces logiciels. Vous pouvez les trouver dans les domaines de la musique, des dessins, des jeux, de la bureautique, des animations, etc. Sous le système d’exploitation Linux, on ne réinvente pas la route. Les ressources, les codes et les informations sont donc partagés.

Si le modèle Open Source est devenu si populaire, c’est grâce à l’intérêt que lui portent les plus grands esprits techniques. Il faut noter que la plupart des programmes informatiques viennent de la communauté Open Source. Les logiciels libres sont utilisés partout dans le monde. Nombreux sont les sites Web et les applications populaires, basés sur ces projets : Kubernetes, Linux, Git et bien d’autres. Certains navigateurs webs, notamment Firefox et Chrome, sont également des projets open source.

L’Open Source

L’open source est un terme qui s’applique non seulement aux logiciels, mais aussi aux œuvres de l’esprit. Toutefois, il est à savoir que la licence open source respecte des critères que l’Open Source Initiative a précisément définis. Ces critères incluent :

  • les possibilités de redistribution gratuite ;
  • Les possibilités d’accès
  • et de modification du code source du logiciel.

Il existe plusieurs types de licences Open Source, mais les logiciels considérés comme Open Source répondent généralement à deux critères.

Le premier critère est que le code source soit ouvert au public, donc gratuit. En d’autres termes, les utilisateurs peuvent avoir accès au code source du programme et y apporter des changements qu’ils souhaitent.

Le second critère est la possibilité que le code source soit utilisé à nouveau dans un autre programme, ce qui signifie que n’importe qui peut utiliser le code source pour créer et distribuer son propre programme.

Lorsqu’un logiciel est dit Open Source, cela ne veut pas nécessairement dire que ce logiciel est mis gratuitement à la disposition des utilisateurs. Cependant, le code source est toujours gratuit. Il s’agit souvent d’un projet qui est le fruit d’une collaboration entre programmeurs.

En réalité, il existe une petite différence entre les logiciels libres et les logiciels Open Source. Ces deux termes n’ont rien à voir avec le prix de vente puisque ces logiciels peuvent être vendus ou gratuits. La principale différence réside dans la distribution du programme. Avec un logiciel libre, si vous devez apporter des modifications au code source lors de la distribution de votre version, vous devez partager cette version avec le projet d’origine. Par contre, avec les logiciels Open Source, il n’y a pas cette condition. Malgré cette petite différence, les logiciels libres et les logiciels Open Source ont quand même des points en commun. Vous pouvez parfois les ensemble pour former le terme bien connu “logiciel libre et Open Source”.

La dfférence entre les logiciels propriétaires et les logiciels libres

Un logiciel peut être appelé logiciel libre lorsqu’il respecte les quatre libertés suivantes.

  • 1ère Liberté : vous pouvez exécuter le programme comme vous le voulez.
  • 2e Liberté : il est possible d’étudier le code source du logiciel, et même de le modifier.
  • 3e Liberté : vous pouvez faire et redistribuer des copies exactes du logiciel quand vous le souhaitez dans le but d’aider les autres.
  • 4e Liberté : vous pouvez aider la communauté Open Source, avec la possibilité de faire ou de distribuer des copies avec vos versions modifiées du logiciel.

Contrairement aux logiciels libres, les logiciels propriétaires appartiennent uniquement au programmeur ou à l’entreprise qui les a développés. Ils sont la propriété exclusive des éditeurs. Ils sont les seuls à détenir les droits d’auteur et peuvent modifier le code source du programme ou ajouter des fonctions. Ils sont les garants de la disponibilité, de l’évolutivité et de la fiabilité pour l’utilisateur au travers d’un « Contrat de Licence Utilisateur » qui définit les conditions légales d’utilisation du logiciel.

Côté sécurité, les logiciels propriétaires sont moins sécurisés que les logiciels libres. Ces derniers ont de nombreux contributeurs, donc les bugs sont vite repérés et corrigés. De plus, il n’y a presque pas de risques qu’ils dépendent d’un seul éditeur. Les logiciels libres sont distribués sous des licences gratuites (MIT, GPL), tandis que les logiciels propriétaires imposent une licence d’utilisation propriétaire qui fixe les conditions d’accès et d’utilisation de ces logiciels.

La liste de quelques logiciels propriétaire et leurs alternatives

Voici une liste de quelques logiciels propriétaires et de leurs alternatives

Fonctions Logiciel libre Logiciel propriétaire
Bureautique OpenOffice Microsoft Office
Système de gestion de base de données MySQL, Postgresql Oracle, Microsoft SQL server
Tableur Gnumeric, KSpread Microsoft Excel
Création de Présentation KPresenter Microsoft PowerPoint
Dessin assisté par ordinateur Qcad, Python-CAD AutoCAD
Dessins Inkscape, OOo Draw, GIMP Adobe Illustrator, CorelDraw, Adobe Photoshop
Navigateur web Firefox, Google Chrome Internet Explorer, Opéra, Safari
Antivirus Winpooch, ClamWin Antivirus Kaspersky, AVG, Avast, Norton
Éditeur de texte Notepad 2, Notepad++ Notepad, TextEdit
Compression et archivage 7-zip, gzip WinRAR, WinZip
Server FTP FileZilla Server Samba
Création de fichiers PDF PDF Creator Adobe Acrobat

Il existe des centaines d’autres logiciels propriétaires et leurs alternatives. Sous Windows, la plupart des logiciels sont généralement des logiciels propriétaires. Par contre sous Linux, il y a que des logiciels libres puisque ce dernier est un système d’exploitation Open Source.

Les avantages des logiciels libres

Opter pour des logiciels libres, c’est choisir d’avoir quelques privilèges en plus comparés aux logiciels propriétaires. Les avantages suivants sont à souligner :

  • les licences utilisateur sont généralement moins chères ou même gratuites ;
  • un test possible du logiciel avant l’achat ;
  • la possibilité de modification des programmes ;
  • le logiciel utilisable sur toutes les plateformes (Windows, Linux, Mac OS) ;
  • le logiciel utilisable sur tous les types d’ordinateurs ;
  • les garanties de liberté et d’esprit des logiciels ;
  • une communauté d’utilisateurs et
  • une communauté de développeurs très réactive.

Avec les logiciels Open Source, vous avez la possibilité d’innover. Une libre adaptation du logiciel à vos besoins est donc tout à fait possible. En effet, vous pouvez le programmer vous-même ou le faire programmer par des professionnels. En plus, il y a une bonne interopérabilité entre les programmes. Les logiciels libres sont importants pour tous, programmeurs ou non. Contrairement aux logiciels propriétaires, ils n’imposent pas des interdits et des restrictions d’utilisation. Grâce à leur vaste communauté disponible, vous pouvez trouver facilement de l’aide, des conseils et obtenir des corrections de bugs.

Quelques points faibles des logiciels libres

Si vous souhaitez passer par exemple de Windows (système d’exploitation propriétaire) à Linux (système d’exploitation libre), vous aurez besoin d’un temps d’adaptation dû au fait qu’il y aura une importante perte d’orientation et d’habitude. Puisque les logiciels libres sont développés par des passionnés, des gens qui n’auront aucun profit à tirer de ces derniers, il y a des domaines (fonctionnalités) qui sont ignorés. De plus, il y a des logiciels propriétaires qui n’ont pas d’alternative libre. Enfin, vous devez alors choisir les logiciels selon vos besoins et les fonctionnalités qu’ils présentent. Toujours est-il qu’il existe des logiciels libres qui sont bien meilleurs que leur alternative propriétaire.

En somme, avec ces détails, vous savez désormais comment trouver une alternative aux logiciels propriétaires.