Espaces d’échange d’une communauté

Aujourd’hui un sujet mineur mais qui revient régulièrement dans les communautés, si on ouvrait un salon IRC, un forum, une communauté slack ou gitter.im, une mailing list, un subreddit ou une room matrix ? Et il y a encore beaucoup (trop ?) de choix.

De nombreux projets libres et de communautés réfléchissent et cherchent à rassembler puis accroître les échanges de leur communauté en un point unique. Quelques avantages à cela : 1/ Fournir à sa communauté un endroit précis où se rassembler, échanger et partager 2/ Stimuler sa communauté pour qu’elle se développe davantage 3/ Favoriser les échanges, questions, critiques, remontées de bugs entre la communauté et les acteurs/porteurs du projet 4/ Montrer à sa communauté qu’on est actif et à son écoute

Pour moi cette question « Et si on ouvrait un espace d’échange pour notre communauté ? » est souvent mal posée/présentée :

  • Ce n’est pas parce qu’on crée un forum/salon/subreddit que les gens vont aller dessus et taper la discut
  • On crée un espace d’échange pour notre communauté quand 1/ Cette communauté existe déjà c’est-à-dire que quelques personnes (au minimum) échangent régulièrement entre eux 2/ On ressent la nécessité/demande de cet espace d’échange 3/ Il y a un fil conducteur (point commun) qui lie suffisamment la communauté et qui va créer/impliquer des échanges (sinon on va parler recettes de cookies au lieu du fil conducteur)
  • Cet espace d’échange il faut le faire vivre (publier régulièrement dessus), l’animer et le modérer, créer une dynamique, répondre aux questions dessus. Cela signifie qu’un (ou plusieurs) membre de l’équipe du projet sera affecté à cette tâche. La plupart du temps c’est une activité sous-estimée alors qu’elle demande de créer une charte, modérer, répondre aux questions, une présence régulière voire permanente, etc.

Quelques précisions :

  • On dialogue avec sa communauté car c’est la nôtre (sentiment d’appartenance), on a au minimum un point commun avec, on se reconnaît dedans
  • Certaines personnes veulent juste une réponse à leur question, elles n’ont aucun sentiment d’appartenance à votre communauté. Elles utilisent juste un canal de communication mis en avant ou trouvé par hasard
  • C’est souvent un sujet qui lie les gens, un point commun : Linux, un logiciel, la musique… Ça peut également être la taille, la visibilité ou le trafic généré par un site/projet par exemple jeuxvideo.com où le jeu vidéo a été un point de départ mais qui est maintenant remplacé par l’énorme communauté qui y gravite et qui échange sur de nombreux sujets divers
  • Il faut les ressources humaines nécessaires pour lancer et animer cet espace d’échange

En attendant avant de se lancer :

  • Si votre espace d’échange est principalement là pour répondre aux questions, c’est que votre documentation est à revoir. Vous allez répéter 300 fois la même chose quand une documentation (wiki, FAQ…) claire répond à une majorité de questions basiques et/ou récurrentes. Un lien vers une documentation versionnée et claire vaut mieux que 30 explications par des personnes différentes…
  • Vérifiez que le besoin d’un espace d’échange est une priorité haute de votre projet/communauté car ça va vous demander des ressources importantes (temps et hommes)
  • Un blog c’est la base ! Il vous servira à communiquer les nouvelles importantes de votre projet, ce sera l’endroit de votre communication « officielle », un point de départ connu par tous et reconnu comme la parole officielle de l’équipe derrière le projet. Le niveau au-dessus peut être les réseaux sociaux, vous pouvez lancer quelques infos sans être obligés de répondre à toutes les sollicitations mais le niveau encore au-dessus comme un forum par exemple va nécessiter bien davantage votre implication

Déjà 5 avis pertinents dans Espaces d’échange d’une communauté

  • Certains te répondront que le blog est aujourd’hui remplacé par facebook ou twitter. Enfin ça c’était il y a encore un an ou deux. Parce qu’aujourd’hui, l’information est morcelée et on rencontre souvent des questions qui ont déjà des réponses sur site, faq, forum, … Forcément, si Google ne t’a pas amené là, tu ne cherches pas.
    Pour ceux qui ne sont plus trop réseau social, pas trop google, forcément, il paraît normal d’animer une communauté à l’ancienne. Mais je vois quelques modes comme Discord qui vident les forums de leur substance. Un phénomène que j’ai connu lorsque j’étais admin/CM de forum il y a bien longtemps. Des groupes se constituent dans des tchats et conversent par ce média en oubliant d’apporter les informations dans le forum dont ils sont issus. A l’époque c’était MSN messenger, aujourd’hui c’est autre chose.
    Mais comme tu le dis, il faut peser le besoin par rapport à l’audience que l’on a. Les commentaires sont aujourd’hui un parent pauvre et on like à tour de bras. Alors difficile d’échanger, après…
  • Merci pour ton article Cascador, toujours un plaisir de te lire.

    Pas vraiment d’accord avec toi. Le blog est par définition une communication déséquilibrée entre le rédacteur du blog qui possède la part belle du sujet car il est mis-en-avant et peut refuser / supprimer les commentaires. Contrairement aux commentaires qui eux sont lus dans un second temps et qui ne sont pas autant mis-en-évidence alors qu’ils sont tout autant important si ce n’est plus.

    L’avantage d’un réseau social comme Mastodon par exemple c’est que les propos des personnes sont égalitaires, un message vaut un autre dans l’interface et cela, ça change beaucoup de choses. D’autant plus qu’il n’y a pas de limites de caractères.

    De plus, un blog est initialement seul et non connecté du reste. Cela signifie que l’auteur doit faire un travail pour le relier au reste de la communauté. Ce travail est plus facile dans un réseau social car il est désigné pour que les utilisateurs soient en lien et puissent interagir entre-eux.

  • Greg
    La première barrière est l’inscription. Imposer une inscription implique de s’impliquer, notamment parmi les libristes que nous sommes. Pour ma part, créer un compte n’est pas anodin, et j’évite de créer un compte si je ne suis pas sûr de m’impliquer ensuite.
    Au contraire, imposer une inscription permet de filtrer une bonne partie de ceux qui viennent polluer le débat, et permet de les exclure en cas d’abus…

    C’est un choix, mais je ne vois plus beaucoup de monde prêt à s’impliquer. Et je trouve décevant de voir les quelques forums encore vivant perdre une bonne partie de leur historique pour avoir voulu « rénover » l’esthétique du site. Bien que les technologie évoluent très vite, les questionnements restent les mêmes, surtout pour les nouveaux.

    Avant toute chose, je vais sur un espace d’échange pour trouver des réponses (même si elles datent un peu). Donc le plus important est de se fixer une thématique, et s’y tenir. Je ne connais plus de forum généraliste encore vivant.

La discussion est malheureusement close.