Perso : La lumière s’est éteinte

Information
Cet article a été mis à jour le 15 novembre 2017.

Hier soir en rentrant chez moi j’ai allumé la lumière de l’entrée. L’ampoule a explosé projetant des morceaux par terre et faisant sauter les plombs. Ça ne m’était encore jamais arrivé, c’est assez surprenant. Après avoir remis le courant et allumé une lumière un peu plus loin, j’ai commencé à balayer dans l’obscurité. Je crois que c’était un signe.

Madame et bestiole sont arrivés à ce moment-là pendant que je balayais. Femme avait un rdv pour sa visite annuelle mammographie et écho. Occupé que j’étais j’ai mis quelques minutes à lui demander comment ça allait car je la voyais le visage fermé pensant que le petit avait été infect durant le rdv. Elle s’écroule en larmes et me dit que son écho n’est pas bonne, elle a des kystes et des masses dans les deux seins. Elle a un rdv pour une IRM le 06/12. Je me retrouve avec Madame pleurant à ma gauche et le petit à droite voyant sa mère pleurer qui pleure à son tour. Un monde s’écroule.

Je prends le petit, je l’embrasse, je lui dis que ça va, j’essuie ses larmes, je lui dis qu’on va faire un câlin à Maman. On se retrouve là à se faire un bisus tous les trois dans le noir.

Je suis quelqu’un de positif mais il y a peu de chance que les nouvelles soient bonnes le 6. Madame est dans une famille à risque, sa mère a eu une ablation du sein et sa tante une chimio. Le grand méchant cancer est là.

J’ai pris ma journée d’aujourd’hui. Je ne me sentais pas d’aller bosser, chacun gère les mauvaises nouvelles à sa manière. J’ai acheté puis remplacé plomb et ampoule, jeté les poubelles, fait la vaisselle, je vais aller passer l’aspirateur puis acheter des fleurs. J’irai récupérer la bête chez la nounou et ce soir on ira se chercher quelque chose à bouffer.

Il y a eu une campagne d’information Octobre Rose récemment. Envoyez vos femmes se faire dépister.

Déjà 26 avis pertinents dans Perso : La lumière s’est éteinte

C’est le genre de situation dans laquelle on ne sait pas quoi dire si ce n’est qu’on est là en cas de besoin même pour recevoir des mails. Courage !
Bonjour,
Ton témoignage ma rappelle la fille d’une collègue. Mère et fille ont eu aussi ce satané crabe mais heureusement aujourd’hui on sait faire beaucoup plus qu’avant et aujourd’hui je continue d’avoir des nouvelles de ces deux personnes, de bonnes nouvelles.
Amitiés
Didier
Pour avoir vécu plus ou moins la même quand j’habitais avec ma mère, je ne peux que te conseiller une chose : essaie de rester positif, malgré le passif familial. Les cancers du sein sont les mieux traités en France, avec une prise en charge par me corps médical qui m’a surpris par son ampleur, et même si les traitements restent lourds, pénibles, aux effets particulièrement déprimant (ça fait toujours bizarre de raser le crâne de sa mère), les chances de rémission restent bien au dessus (85%) des autres formes de cancer. Donc il ne faut pas partir perdant, même si ça reste grave dans l’absolu.

Il va quand même falloir être fort, ça sera loin d’être facile tous les jours. Tout comme tu as changé l’ampoule de ton entrée, changes celle de ton cerveau tout de suite–passe au LED–, histoire d’être armé, car elle en aura autant besoin que toi (mini-toi aussi, qui manifestement sait déjà ressentir tout, en brut).

Salut ,

Ouais le essayer d’être positif va être important mais la morosité est là. Merci pour le message.

Tcho !

Courage, surtout de la pensée positive, je vous recommande de lire Louise Hay qui a beaucoup écrit sur ce sujet. Tout va bien se passer.
Bah merde, je sais pas quoi dire, j’espere lire dans quelques jours que c’était rien, un truc banal, bénin comme ils disent, je suis de tout coeur, courage!
Salute ,

Moi aussi j’espère mais Madame est plutôt pessimiste, on saura ça dans moins de 10 jours.

Tcho !

Hello, le 6 décembre est passé et pas de nouvelles.
Donc je suppose qu’elles ne sont pas bonnes et que tu préserves ton intimité…..respect.
Toujours de tout cœur avec vous tous.
Salute ,

Et bien si les nouvelles sont bonnes ! Rien de grave finalement, femme m’a fait paniquer pour rien. Si j’ai un peu de temps, je vais en parler ce week-end.

Tcho !

Super, très très heureux que cela ne soit pas grave. Il te faut fêter çà en famille et apprécier ce moment de grand soulagement.
A+
Mercredi soir on était au restau, je suis soulagé, plus léger et j’ai de nouveau l’envie d’écrire ;)

Tcho !

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.