Le don

Je ne roule pas sur l’or mais j’estime que je suis à l’aise financièrement. Je gagne entre 2000 euros et 2500 euros net par mois (veuillez me pardonner la fourchette c’est pour éviter des éventuels soucis avec mon employeur). Je suis plutôt un sysadmin bien rémunéré et je rappelle que je suis en région parisienne. Je n’ai pas vraiment besoin de grand-chose, je me contente de peu en général mais je sais me faire plaisir. Je pense qu’on a tous un rapport à l’argent différent donc je ne tenterai pas davantage de m’expliquer sur ma vision des choses et ma façon de faire concernant l’argent.

La question du don est un sujet classé depuis longtemps chez moi. Je donne pas mal et de manière très organisé. Mais commençons par le commencement, pourquoi ?

J’ai une histoire particulière mais je ne pense pas isolée, je suis autodidacte, je vous invite à relire mon article le syndrome de l’imposteur. J’ai appris la plupart des choses que je sais par moi-même mais surtout grâce aux autres. Ces autres que je ne connais pas mais qui ont défriché internet en écrivant des articles techniques, en bloguant, en postant des réponses dans les forums, en lançant des logiciels libres, en proposant des logiciels gratuits sur Windows. Des gens qui ont massivement partagé leurs savoirs, logiciels, idées.

Je suis infiniment reconnaissant de cela et je suis aujourd’hui moi-même globalement dans une démarche pour redistribuer ce que j’ai acquis.

Je considère vraiment que c’est grâce à ces personnes anonymes que j’ai un peu trouvé ma place dans le monde. C’est grâce à eux que j’ai déniché et utilisé des logiciels gratuits quand je n’avais vraiment pas un sou en poche. Grâce à eux que je me suis formé et que j’ai élucidé des problèmes inconnus dans mon métier. Grâce à eux que j’ai découvert des idées (le partage, le libre) qui m’ont séduit et conduit à écrire et à contribuer.

Aujourd’hui 14 novembre 2015 j’ai pleinement conscience d’avoir un job, une situation sociale (salaire, appart, caisse, meubles…) grâce à eux. Des anonymes qui ont juste partagé leurs connaissances et qui ont changé ma vie.

Quand je lance Firefox, je n’oublie pas que sans lui je serai sur Internet Explorer, beaucoup plus lent, beaucoup moins libre, beaucoup moins extensible. Quand je lance VLC (ou mpv en ce moment hi, hi, hi), je n’oublie pas que ça me coûte 0 mais que ça fait le job tous les jours gratuitement et depuis des années. Quand je vais sur Wikipédia je saisis l’importance de ce site pour moi et les autres. Je n’utilise pas LibreOffice (je fais tout en .txt) mais je sais que des millions de gens le font et qu’il est nécessaire d’avoir une suite Office Libre.

Alors je donne et je note tous les dons que j’ai effectué :
Framasoft don récurrent 15 euros par mois
La Quadrature du Net don récurrent 10 euros par mois
GNU (via https://my.fsf.org/donate/) le 26/08/2015 pour 50 dollars
LibreOffice le 26/08/2015 pour 50 euros
Gomita (développeur de ScrapBook et FireGestures) le 26/08/2015 pour 50 dollars
Creative Commons le 26/04/2015 pour 60 dollars
Raphaël Hertzog le 19/03/2015 pour 60 euros
Python le 01/02/2015 pour 60 dollars
Wikipédia le 01/01/2015 pour 50 euros
VLC le 02/11/2014 pour 50 euros
Raphaël Hertzog le 02/11/2014 pour 50 euros
Raphaël Hertzog le 15/06/2014 pour 60 euros
Mozilla le 16/05/2014 pour 50 dollars
Campagne Ulule Libérons le cahier Debian le 20/06/2013 pour 25 euros
Framasoft sur l’année 2014 pour 180 euros
Framasoft sur l’année 2013 pour 180 euros
Framasoft sur l’année 2012 pour 30 euros
Framasoft sur l’année 2011 pour 80 euros
La Quadrature du Net sur l’année 2014 pour 10 euros

Le fait que je note les dons effectués peut vous paraitre un peu inutile. C’est au contraire très utile. Je sais à qui j’ai donné, quand, combien. Je suis dans un processus, je ferai ça probablement très longtemps et il est utile d’avoir ces infos sous la main. Une bonne raison pour le faire est d’éviter de redonner toujours aux mêmes et de se souvenir de la date et de la somme pour voir si on considère X temps après qu’on a donné suffisamment (de manière juste selon soi-même).

J’ai divisé mon don en deux parties. La première partie ce sont les dons récurrents. Ce don récurrent est contraignant. On est contraint de donner chaque mois. Cette contrainte pour nous est une source de stabilité pour les organisations, quelque chose de solide sur laquelle elles peuvent se baser au contraire d’un don unique. Il faut bien être conscient que ces dons donnent une visibilité sur l’avenir à l’organisation/projet à qui l’on donne. Ils peuvent voir venir, s’organiser et parfois embaucher car ils sont relativement sûrs de la somme qu’ils auront à la fin du mois.

La seconde partie est ce que j’appelle le don plaisir. Je l’appelle plaisir car il est libre et on a le choix. Je donne quand je veux (et si je veux), combien je veux et à qui je veux. Je n’ai aucune contrainte, je le fais si j’en ai envie.

J’ai donc un fichier texte avec les dons effectués ainsi que les liens pour donner aux organisations. Il faut que ce soit simple et qu’on ait l’information sous les yeux. Je note au fur et à mesure les organisations/personnes/projets à qui je souhaite donner. On peut voir cela comme un pense-bêtes, c’est aussi un moyen considérable de gagner du temps quand on veut donner. Il faut juste cliquer. Ne jamais sous-estimer la pénibilité du don et le processus cognitif, rien ne force à le faire donc il faut le simplifier au maximum. Si je prévois de donner 5 euros et qu’au bout de 20 mn je ne suis toujours pas arrivé à le faire il peut en résulter que je ne le ferai pas.

A titre d’information : Se souvenir d’un projet auquel on veut donner, trouver la page de don, la lire et la comprendre (souvent c’est de l’Anglais), être en accord avec le système de don (en ce qui me concerne PayPal me rebute profondément), réfléchir à combien on veut donner, faire la conversion si besoin (dollars –> euros), remplir les informations, faire une carte électronique (connexion à sa banque, SMS de sécurité, confirmation), lancer le paiement (j’ai dû refaire 3 fois pour LibreOffice), prier pour ne pas être spammé après. Pour résumer ce processus, ce n’est ni simple ni rapide.

Voici ma liste (personnelle bien-sûr) pour les dons :
http://notepad-plus-plus.org/fr/donate/donate-action.html
https://sendto.mozilla.org/page/contribute/EOYFR2013-webFR?source=mozillaorg_footer&amount=20
http://executor.dk/
http://www.debian.org/donations
https://www.gnu.org/help/help.html (https://my.fsf.org/donate/)
https://www.dokuwiki.org/donate
http://raphaelhertzog.fr/
http://debian-handbook.info/get/
https://boutique.april.org/?fond=rubrique&id_rubrique=3
http://reflets.info/dons-par-paypal/
https://donate.wikimedia.org/
http://linuxfr.org/faire_un_don
http://www.videolan.org/contribute.html
http://getgreenshot.org/support-greenshot/
https://soutien.laquadrature.net/
https://www.python.org/psf/donations/
http://handylinux.org/documentation/doku.php/contribuer
http://www.april.org/nous-aider
https://fr.libreoffice.org/donate/
https://www.dotdeb.org/donate/
https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/scrapbook/developers
https://donate.creativecommons.org/
https://archive.org/donate/
https://nos-oignons.net/Donnez/index.fr.html
https://www.bountysource.com/issues/3547154-enh-usability-remember-view-settings-per-directory

Remarquez le dernier lien bountysource, je m’interroge sur cette façon de « donner » en ce moment. Ce n’est en réalité plus un don mais un échange. Je te donne et j’attends quelque chose en échange (dans notre cas un développement). Cependant si cette correction/amélioration est remontée dans le code alors ça profite à tout le monde et là à mon sens ça redevient un don. Je fais en ce moment une cagnotte qui sera à 200 euros à la fin de l’année pour ce « don ». Je n’ai pas encore terminé ma réflexion, je verrai si je fais ou pas.

Pour ceux ne lisant pas du tout l’anglais c’est un « bug » (en réalité une demande d’ajout de fonctionnalités) afin d’avoir la mémorisation de l’ordre de tri et d’affichage par répertoire sur Thunar (voir Have Thunar remember file ordering for folders).

On a vu le pourquoi et le comment. Je vais rajouter mon avis.

Le don est un processus personnel. Personne n’oblige à le faire, c’est avant tout pour cela qu’il est propre à chacun. Chacun contribue comme il le veut et comme il le peut. Je donne de l’argent car c’est simple pour moi. Je ne trouve pas cela plus méritant qu’une remontée de bug ou qu’une traduction ou qu’un article technique. Ma contribution au libre c’est ce que j’écris ici, ce que je donne en argent et en temps.

Je vous encourage à contribuer de la manière qui vous convient la mieux.


Certains sites/blogs communiquent sur les dons qu’ils font (ou ce qu’ils en font comme Raphaël Hertzog) :
http://sametmax.com/le-don-du-mois-mozilla/
http://sametmax.com/le-don-du-mois-qui-saute/
http://sametmax.com/le-don-du-mois-framasoft/
http://dtcux.fr/article33/donner-au-logiciel-libre-debian-france
https://raphaelhertzog.fr/2015/11/09/mes-activites-libres-en-octobre-2015/

Je pense que la démarche est bonne, ça vise à encourager le don et donner de la visibilité aux projets.

Déjà 2 avis pertinents dans Le don

Les commentaires sont fermés.