Ce que j’ai appris en 13 ans de blogging

Dans un des très, trop nombreux articles de blogs que j’ai pu écrire, j’ai dit un truc du genre, le jour où je partirai je laisserai un énorme cratère derrière moi, sans rien dire, comme ça. C’est ce que j’ai fait. cyrille-borne.com laisse une page morte désormais depuis plusieurs jours. J’ai répondu aux mails, plus ou moins, les gens comme le phénix ne se font pas d’illusions sur mon retour, je suis mort et je renais à chaque fois de mes cendres, sous une autre forme, une espèce de réinvention. Sauf que force est de constater c’est que je ne me réinvente plus depuis des années. Je n’avais pas prévu de faire ce billet, mais il montre aussi un tournant dans ma carrière, j’offre un billet à Cascador, quand pendant des années je l’ai joué personnel, désabusé par le travail collectif, une forme de récompense pour toutes les fautes d’orthographe qu’il m’a corrigé, je lui devais bien ça. Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin, seul t’es quand même surtout moins emmerdé qu’à plusieurs. À la façon Medium public, je vais t’expliquer les raisons de l’échec, on va essayer de faire pas trop long même si malheureusement, je ne sais pas trop faire.

J’ai lancé le cyrille-borne.com en 2008, il était une suite de sites internet divers et variés, j’ai attaqué l’écriture en 2000 dans les forums de méthode de piratage de vidéos, Flaskmpeg, autodub, nous étions les doom9 à la française. Je garde de cette époque un souvenir heureux, un souvenir d’entraide, de partage, un souvenir d’émulation du début du net, une époque où l’on ne va pas se mentir, les demeurés ne traînaient pas encore sur la toile pour voir ce que c’est aujourd’hui devenu, une poubelle. Dans ces années, j’ai quand même 15 ans de moins, pas de gosses, j’ai le cerveau qui fuse et je m’essaie à un peu tout, Mandrake par exemple, pour voir un peu ce qu’on peut faire avec Linux, c’est un échec, Linux c’était un peu de la merde à l’époque. C’est dans une conversation avec Mean le développeur d’avidemux qui est un vieux camarade avec qui j’ai hurlé dans la plaine, qu’il nous raconte qu’il y a un Linux facile qui mérite d’être vu, il s’appelle Ubuntu.

L’esthétique du marron caca, que de beaux souvenirs.

Alors que la vidéo numérique s’est largement essoufflée, plus besoin d’encoder des DVD tout se télécharge, je commence à me prendre au jeu, je découvre le blog de Ploum qui avant de devenir philosophe expliquait comment compiler son driver audio pour avoir du son. À cette époque c’était ce genre de petits riens qui faisaient de toi le roi du pétrole, le bricolage, l’entraide encore, la franche camaraderie qui me feront rencontrer d’autres personnes, d’autres passionnés. Je suis un touche à tout et c’est sans concession que je raconte mes réussites, mes échecs, mes gadgets chinois, mon ZTE OPEN C sous Firefox OS. Je trolle comme un goret, trop, j’ai utilisé le flame comme fond de commerce ça fait monter les stats, il est trop tard pour regretter, il me faut encore l’assumer, qui me vaut encore aujourd’hui une image de monsieur gros con de service. À grands coups de Linux c’est de la merde, de provocations, j’en aurais rendu des gars bien vénères sur la toile.

Les années passent, les enfants, la maison, la maladie qui a frappé mon foyer et on finit par se rendre compte que le plaisir, la passion n’y est plus. J’arrive de plus en plus à saturation d’informatique au niveau personnel et professionnel, tout ce que j’ai cru entrevoir dans la philosophie du libre c’est devenu du bullshit à mes yeux, je me rends compte que pendant des années pensant libérer des gens, je me suis contenté d’être l’informaticien gratuit de service. Et puis on regarde ses écrits et on se rend compte qu’on écrit de la merde. Aigri de service, de moins en moins productif, de moins en pratique, uniquement dans le dénigrement et dans la négativité. En 2017 voici ce que j’écrivais sur mon blog après avoir fait sauter la version d’avant :

j’ai tendance à retomber dans de très mauvais travers : j’écris trop, j’écris à chaud, j’écris des textes courts, je râle sur les élèves, sur les profs, sur Linux, sur les projets, sur les associations de gauchistes, je ne file pas un centime aux différents projets que j’utilise, je n’écris que peu de choses pertinentes. En gros, je suis celui que je dénonce, Cyrille BORNE c’était quand même franchement mieux avant

Nous sommes en 2021, je peux presque au mot près, écrire la même chose. La passion de Linux, de l’informatique est derrière moi, et je me suis recentré sur l’éducatif, car c’est quand même mon métier. Même si on peut penser que j’ai un côté autodestructeur (voir le trou dans cyrille-borne.com), je suis un gars engagé dans mon quotidien auprès de mes élèves, j’essaie des nouveaux trucs et de la même manière que j’ai raconté mes échecs et mes réussites en informatique, je les ai racontés sans concession d’un point de vue pédagogique. La crise COVID a été déterminante pour moi à deux niveaux : la rupture avec Linux, une grande claque dans le métier et nos jeunes. La première partie est évidente, au boulot on est full Microsoft, chercher des solutions pour faire tourner Teams de façon convenable sous Linux, au bout d’un moment quand tu es coincé chez toi avec des gosses qui arrivent pas à utiliser l’ENT et que tu travailles 70 heures par semaine, tu te dis que tu vas aller à l’essentiel. Il se trouve qu’à la sortie, tu te rends compte que Windows 10 ça marche bien, et que Linux c’est plus mon problème que ma solution.

Il y a 10 ans, on avait des gosses qui savaient dire merci, on avait des gosses pour qui on avait l’impression d’être réellement utile. J’ai bossé au milieu des couteaux et des trafiquants de drogue mais on avait le respect de la main tendue, de la parole sans jugement. La jeunesse d’aujourd’hui, la mienne en tout cas, celle que je côtoie dans mon quotidien, rejette le système éducatif en bloc pour se perdre dans des stories et des scrolls infinis. Augier qui contribue à ce blog pourrait en sortir un rayon, mais pour pratiquer le métier depuis désormais 17 ans, je peux vous assurer qu’il y a quelque chose qu’on va se prendre dans la gueule de plein fouet et qui nous dépasse totalement. Mes angoisses, je les ai exprimées, mon impuissance je l’ai exprimée, et dernièrement je regardais mon blog, je suis retombé exactement dans mes travers d’aigreur, d’écriture à chaud et de râlerie, sans proposer de remédiation. Je suis devenu le BFMTV de l’éducation : ça va mal, on va mourir, ça va mal, on va mourir, ça va mal.

Dessin de mon partenaire depuis de nombreuses années Odysseus.

Dans mon forum, celui des bons pères de famille, je vois que des membres ont écrit un post sur le COVID. Un jour je me rends compte que je ne lis plus ce post, parce que j’ai l’impression que je suis sur Facebook, et que le problème de fond c’est que c’est mon forum. Je vois des gens aigris, des gens dans la théorie du complot, et je me dis que si on fait ça dans un forum du nom de Cyrille BORNE c’est que j’attire des gens comme moi. Je regarde mes derniers billets, je regarde mon forum, je me fais vomir virtuellement, j’annonce dans la partie administration privée à ceux qui sont avec moi depuis maintenant plus de 20 ans qu’on déménage encore une fois pour aller ailleurs, et je cratérise du verbe cratériser.

Bien évidemment je suis seul responsable de la situation, il m’était possible à n’importe quel moment d’infléchir, de changer de trajectoire, de ne pas tomber dans cette fatalité de ne pas pouvoir être autrement que le blogueur le plus aigri de France. Nous arrivons donc vers la conclusion de ce billet et quelques trucs et astuces pour vous éviter le naufrage dans les activités que vous pourriez être amenés à faire.

J’ai souvent évoqué le RAP pendant toutes ces années dans lequel je baigne depuis 1993 et je pense qu’il était temps pour suprême NTM d’arrêter de ne pas faire le concert de trop, malheureusement ils l’ont fait pour l’argent. J’ai continué à écrire sur Linux et le logiciel libre un temps en me forçant, je n’aurais pas dû le faire, plus assez de compétence d’une part, pas de plaisir d’autre part. N’écrivez que par plaisir et si vous êtes compétent pour le faire. C’est bien évidemment à moduler, on peut tout à fait donner son avis de citoyen, d’individu sur une thématique, son ressenti mais pas donner une expertise. Comme je suis aigri, il faut que je place une vacherie, en 2021 je ne suis plus aucun blogueur technique, je crois que c’est ceux qui s’expriment le moins qui sont le plus compétents, c’est comme les frites c’est ceux qui se taisent qui en mangent le plus. À l’instar du RAP, de la chanson en générale, parler d’un sujet c’est pouvoir l’évoquer par son expérience, par son investissement. Concrètement un type qui tient un blog voyage mais qui ne voyage plus, c’est pas bien, c’est d’autant moins bien s’il n’a plus la passion du voyage. On ne peut pas être et avoir été.

Connais toi, toi-même. Je réalise avec du recul que j’aurais dû m’arrêter de bloguer depuis un bon moment. Je crois que je suis incapable de faire autre chose que ce que je fais, râler sur le monde. C’est pour cette raison d’ailleurs que je me refuse à tenir un blog personnel, à la relecture de ma dernière tentative en 2017, ça commençait franchement bien avec des billets construits, pertinents, j’ai fini par faire de la merde comme d’habitude. Donnez-moi un blog et je le transformerai en tas de fumier. Je dois prendre conscience que dans un cadre comme celui-ci, je ne sais pas faire autrement.

Travaillez en équipe. J’écrivais en introduction de ce billet

Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin, seul t’es quand même surtout moins emmerdé qu’à plusieurs

À plusieurs quand tu fais l’imbécile, il y en a toujours un présent pour te recadrer. Je remercie chaque jour mon épouse avec qui je partage ma vie depuis 27 ans de me remettre à ma place à chaque fois que je me comporte comme un con (souvent). Si j’avais été moins débile, moins ce que je suis, j’aurais su trouver ma place dans une équipe sur le web et ne pas faire cavalier seul. On en revient au connais toi, toi-même.

Changez. Je prends conscience aujourd’hui que mes propos tenus ces derniers temps à part donner une expérience de vie sur le ressenti d’un prof de lycée agricole et conforter certains dans le fait que tout le monde va mourir n’apporte rien. Je dois travailler sur ma négativité mais à l’instar d’un alcoolique, je ne peux pas le faire de n’importe quelle façon. Comprenez qu’un alcoolique n’ira pas travailler dans un bistrot, moi faut pas trop me laisser de liberté dans l’écriture. L’an dernier durant le confinement avec mon collègue Benjamin du lycée qui tient la chaîne Youtube histoire à la carte, on a monté un site à vocation pédagogique du nom de restez-curieux(je m’offre le back link) pour essayer d’instruire un peu nos jeunes. Le fait de collaborer avec un gars avec qui je travaille au quotidien, un mec sympa, positif, ça me fait du bien. J’essaie donc de changer le style, de ne faire aucune vanne à deux balles, d’être, j’ai presqu’envie de dire professionnel. Je prends du plaisir à être concret, à distiller de la veille, de l’info, des tutos, tout comme je continue de faire des vidéos de maths et désormais d’informatique. Car mon souci principal c’est le suivi, essayer tout de même de rendre le monde meilleur et accessoirement un peu moins con. Ne me taxez pas de prétention c’est mon métier d’élever le monde.

Pendant des années j’ai considéré que les gens qui ne pratiquaient pas le sarcasme, l’ironie, étaient des faibles, je me suis trompé c’est le contraire. Le gars qui a dit que l’ironie c’était la bravoure des faibles et la lâcheté des forts avaient raison. La bienveillance, la vraie, l’entraide, les valeurs humaines c’est ce qu’il faut cultiver, malheureusement j’en suis difficilement capable, vous m’excuserez, je suis un homme blanc de 45 ans, j’ai un lourd handicap, mais je me soigne, j’essaie en tout cas.

À la question qu’on m’a posée, est-ce que je compte rouvrir un blog, c’est bien évidemment non. J’ai désormais un site que je trouve propre (je m’offre le backlink encore, je suis tellement généreux avec moi-même) et je n’ai même pas redirigé le NDD cyrille-borne.com pour récupérer une partie du trafic. J’attends quelques années quand le domaine ne vaudra plus rien pour arrêter de le payer. À la question qu’on pourrait me poser est-ce que je compte poser mes valises ici ? Cascador que je pratique depuis des années est quelqu’un de correct, de sérieux dans ses affaires, en qui j’ai confiance, je n’hésiterai donc pas à écrire si le cœur m’en dit mais pas trop de la merde, je m’en voudrais de lui attirer des problèmes et de pourrir la façade. Je souhaite toutefois m’inscrire dans une démarche collaborative, j’ai encore deux trois bricoles pertinentes à dire et des facilités pour le faire (2318 mots en une heure trente, une vie pour certains blogueurs).

Soyez heureux, soyez bon, attachez plus d’importance aux individus qu’aux opinions, je pense que la crise COVID nous aura montré qu’on est prêt à s’entretuer pour un rouleau de PQ, et que malheureusement tout le monde ne mérite pas d’être sauvé. Préférez le mieux au beaucoup, je crois que j’ai fait le tour des banalités positives d’usages, je finirais bien par un on va tous mourir, mais pour ma part, une partie de mon activité virtuelle est déjà morte.

Cyrille-borne.com 2008-2021.

Déjà 29 avis pertinents dans Ce que j’ai appris en 13 ans de blogging

  • Cascador
    Yo,

    J’ai corrigé les fautes. Je ne sais pas encore si je ferai un commentaire plus long ce soir ou un article dans les 2 semaines.

    Tcho !

  • Romu
    Bonjour Cyrille

    Lecteur assidu de ton blog depuis pas mal d’année je vais peut-être pas avoir les bons mots ou les bonnes formules donc excuse moi d’avance .

    Tu as peut-être l’impression d’avoir écrit un peu de la « merde » comme tu dis , mais au moins tu as pris le temps de le faire .Il y avait aussi beaucoup d’autre chose plus merveilleuses et des plus farfelus , mais cela été un plaisir de te lire (surtout tes déboires du berlingo) .
    Arrêter le blog est ton choix ,je le respecte, même si ça me fout un peu les ‘boules ».
    Contend de t’avoir lu .

    Bonjour madame et aux enfants de la part d’un inconnu.

    Au plaisir de te relire un jour ici ou ailleurs .

    CO. ROMU

  • Ah je me doutais que Cyrille avait fait du Cyrille en voyant la 404 dans mes flux RSS. Bonne continuation, pour une vie plus paisible espérons-le, et merci pour les conseils.
  • jack84
    Salut à tous

    Je passe très souvent ici (et d’autres blogs). En général, sans laisser de trace car je n’ai pas de compétences particulières pour avoir mon mot à dire. Mais je porte beaucoup d’intérêts sur ce que je trouve à y lire .

    Je viens de lire et relire ce post de Cyrille. Si je comprends bien, il confirme ce que je pensais dès l’annonce de la future page 404. J’avais même commencé à écrire avant d’être bloqué par la fermeture : « Peut-être que l’arrêt du blog et du forum n’est que la partie apparente de l’iceberg. Un ras-le-bol auquel s’ajoutent : des élèves récalcitrants dont les parents se désintéressent, de la Covid qui met une pression permanente en présentiel et multiplie les cours en ligne, de voir que pour certains enseignants c’est le club med, etc, etc…. Sans oublier la vie privée qui comme pour tout le monde n’est pas forcement un long fleuve tranquille.
    Pour ce qui est du forum, il est possible que cela soit la goutte qui a fait déborder le vase car là où certains trouvent un forum bien vivant, d’autres y voient une dérive désagréable genre réseaux sociaux qu’ils exècrent. »

    Comme lecteur régulier de l’ex blog de Cyrille je regrette la fermeture et respecte sa décision.

    Personnellement cela fait déjà un moment que je consulte restez-curieux et ses rubriques précises, courtes, instructives… Plus d’états d’âmes des uns et des autres à surveiller et modérer si besoin. Même s’il y a toujours la pression de faire le mieux possible je suppose que cela doit être reposant pour l’auteur.

    Je vais conclure sur la formule souvent utilisée « on va tous mourir », j’ajouterai « oui mais si possible sans souffrir inutilement ». ;-)

    Prenez soin de vous tous et longue vie à ce que vous entreprenez.

    Ciao

  • Tu fais ce que tu veux bien sûr mais tu démontres une fois de plus ce que tu dis : Tu agis trop à chaud, impulsivement et laisse parfois trop faire à d’autre moment.
    J’ai assez donné dans la modération pour avoir senti que ça partait en c… mais les petits indices que je laissais n’étaient pas compris non plus. Ce n’est pas grave, juste un forum. Juste un site… Le plus grave est juste ce qu’il y a derrière cela.

    Il y a quelques temps, je me souviens d’un type qui me disait d’aller prendre l’air… ;-)

  • Physix
    Dommage. Tu formulais bien ce que je pensais à propos de l’enseignement. Si j’avais su, j’aurais aspiré le site avant l’effacement.
  • Damien
    Que dire ?
    Internet a changé : il est maintenant utilisé par la planète entière. Ses us et coutumes de l’époque, ses comportements, son éthique, ses primo utilisateurs sont maintenant une minorité.
    Il reste le retrait numérique (que j’ai opéré) pour gagner en calme et sérénité au quotidien. Pour ma part, je me consacre à l’action dans mon travail (avec des missions d’intérêt général), ca permet d’être dans l’action utilement et dans le lien IRL avec les gens comme tu le fais avec Benjamin si j’ai bien compris. Mes passages ici sont courts et brefs, à vocation informative. Voilà mon approche des internets 2.0.
    M’est avis que tu es déjà pleinement investi dans ton travail, ce qui est déjà extrêmement positif.
  • Targan82
    Bonjour Cyrille, j’ai apprécié te lire tout ces années, tu étais dans mon dossier « must read » de mon agrégateur RSS, ça va me manquer de ne plus lire tes billets.

    Enfin prends du temps pour toi, tu ne dois rien à personne, encore merci, merci pour toute ces heures de plaisir à te lire.

  • anatolem
    Comme je l’ai déjà dit ce sont les aventures Chinoises de Cyrille qui vont me manquer et celles automobiles.
    Bon vent et à pluche.
  • Garf
    Bonsoir

    L’internet sans Cyrille Borne ne serait pas vraiment internet. Lecteur régulier depuis longtemps, je venais pour les billets culture, les billets travaux et évidemment les billets automobile. Je ne suis plus libriste, enfin plus vraiment. C’est l’âge qui veut ça. L’informatique a changé et les utilisateurs d’internet aussi.

    Il restait l’homme, bougon mais sincère, vrai et honnête. Et ça, ça se fait rare de nos jours où le paraitre est devenu plus important que l’être. C’est pour ça que je revenais sur ton site. Pour avoir du vrai. Et ça, ça va me manquer.

    Bon vent à toi.

  • Putin les gars … faut pas baisser les bras merde à la fin.
    Vous voulez tout péter ? Laisser la place libre à tous ces vendus qui racontent de la merde sur les site populaire de tech ?
    Le OldSchool les gars, la bricole, la démerde, le site qui pète une connexion sur deux, les sites codés avec le cul from the scracth, faut pas les lâcher les gars … C’est notre liberté, c’est comme ça qu’on est libre bordel.

    « je ne suis plus aucun blogueur technique, je crois que c’est ceux qui s’expriment le moins qui sont le plus compétents, c’est comme les frites c’est ceux qui se taisent qui en mangent le plus. »

    C’est par ce qu’on se reposait sur vous pour ouvrir votre gueule, mais on est toujours là les vieux.
    Oui le temps a coulé, maintenant certains ont des gamins et trop de taff.
    Sérieux, c’est pas le moment de baisser les bras… faut faire l’inverse.
    Faut se réveiller, monter des Shaarli et refoutre du lien entre nous.
    L’authenticité, la générosité, et le vrai partage il est toujours là.
    C’est juste ces putains de réseaux sociaux et moteurs de recherche qui masque une partie du monde.
    Faut péter ces réseaux sociaux et le monopole de l’information centralisé.
    Faut pas recréer de nouvelle techno, on perd trop de temps à recréer des trucs qui existe déjà.
    Les moteur de blog, de forum on a déjà tout ça. Ce qui fait la qualité c’est le contenu par la techno.
    Il suffit juste d’ouvrir des blogs, de ce backlink entre nous et sensibiliser les gens au RSS.
    Les technos sont déjà là, faut juste se remotiver.
    Faut aussi que les gens arrêtent de vouloir bloguer pour en faire leur taff, c’est de la merde putin.
    On blogue par ce qu’on aime ouvrir sa gueule et rigoler avec des cyber-potes, par pour se faire du fric.

    Moi je m’y remets.
    J’ai ouvert un blog de philo à la base, mais j’ouvre ma gueule par ce que j’en ai plein le cul de lire de la merde sur les sites de tech.
    J’en ai rien à foutre de lire des trucs sur AWS, Docker, Nodejs, Cloud machin et mes couilles.
    C’est juste du business, et faut pas qu’on leur laisse encore plus de place.
    Les jeunes ils savent plus coder, ils savent qu’utiliser des framework de gafam. Leur code est obsolète et pété au bout d’un an …. Il savent même pas ce qui se passe sous le capot.
    Faut arrêter les conneries.

    On dit tous de la merde sur les blogs, et malheureusement c’est assez dur d’être positif.
    Mais si plus personne n’est là pour apporter un autre son de cloche …. c’est la grosse BAISE assurée.

    Tous ceux qui vont lire ce commentaire, sortez-vous les doigts putin.
    Arrêter de coder pour votre CV, ou pour vous faire mousser, coder pour les gens.
    Coder pour ameliorer les projets qui existe déjà au lieu de coder des nouveaux framework ou je ne sais qu’elle merde pour que votre nom soit «créateur» du projet.
    Et Arrêter de sucer les b*** des technos Gafam, leur Cloud et leur API et revenez au OldSchool.
    C’est un drogue ces truc, vous vous croyez bon mais vous êtes simplement esclave d’eux et même si c’est OpenSource.
    Coder des trucs utiles que n’importe qui peu installer sur des hébergements pas cher et peu puissant.
    A l’ancienne, du PHP sans bdd comme shaarli par exemple. Ça c’est putin d’utile.
    On est déjà pas beaucoup de dev prêt à coder pour les autres, alors si on plus chacun fait son petit projet dans son coin on est mal barré.
    Maintenez l’existant, maintenez les outils que la génération d’avant nous a légué. Les Blogs, les forums etc … Il en faut pas plus pour sortir les gens des réseaux sociaux et autres connerie.
    Fermez vos comptes et arrêter d’alimenter la machine. Arrêter de foutre des vidéos sur youtube et foutez les sur vos blogs. Vous gagnerez pas de thune, mais le monde retrouvera sa liberté d’information.

    Ouvrez des putins de blogs au lieu de faire les marionnettes sur twitter.
    Les vieux, les jeunes connaissent pas cette mentalité, ils ont pas connu l’internet libre.

    Allez poto, ressaisis-toi. La place que tu laisses c’est un connard d’influenceurs qui la prendra.
    Tes gamins mérites mieux.

  • jb
    J’ai eu du plaisir à te lire tout ce temps et j’ai été touché de constater la fermeture de ton blog.
    Merci pour ta prose, tes enseignements, tes opinions, ta mauvaise foi (parfois)…
    J’aurai un sourire lorsque je tomberai au détour du web sur ton nom.
    Bon vent !
  • Bonjour Cyrille,

    Merci pour ce témoignage. Je connais pas beaucoup le blog (et je le regrette déjà) mais vu le niveau de ressenti, je ne sais pas si c’est représentatif de tout le contenu. (certains commentaires laissent croire que non)

    « Seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin, seul t’es quand même surtout moins emmerdé qu’à plusieurs »

    Histoire vraie. Un compromis doit être trouvé. L’esprit de coopération doit être valorisé (ce n’est pas le cas je pense – globalement) et ça s’enseigne !

    L’enseignement, c’est ton métier et tu le fais depuis longtemps : cet engagement est à valoriser. Je trouve ça bien que tu admettes aussi ce que tu n’apprécies pas chez toi en public, c’est suffisamment rare pour être souligné. Et ce n’est pas juste pour que tu en ressortes affaibli : la démarche doit être portée par le groupe une fois que tu mâché et lâché le morceau. Ton choix sera respecté comme il se doit car : on fait tous des erreurs et dans la mesure ou elles ne sont pas reprochables légalement, on tient pas forcément à les laisser en ligne. C’est un choix personnel, pas « indiscutable » mais sûrement « sans appel ».

    « Il se trouve qu’à la sortie, tu te rends compte que Windows 10 ça marche bien, et que Linux c’est plus mon problème que ma solution. »

    Arf. Ce que je crois c’est qu’aucun individu ne peut porter seul ce combat. Ce doit être un engagement collectif et politique : on doit manifester contre l’engagement de nos pouvoirs publics vers ses firmes dégueulasses. Il y a déjà beaucoup d’initiatives en ce sens depuis des années donc je comprends ce sentiment d’échec.

    Si je peux me permettre : on ne peut pas culpabiliser individuellement sur ce genre de containte collective. On se doit de savoir pourquoi on est contre et savoir argumenter un minimum mais on peut pas s’en vouloir dans le fond. On pourra dire que je cherche à déresponsabiliser les individus mais il y a un monde ou ils ne portent pas toutes les responsabilités justement. On louvoie trop dans ce mélange des genres entre responsabilité individuelle et celle du groupe.

    « La bienveillance, la vraie, l’entraide, les valeurs humaines c’est ce qu’il faut cultiver, malheureusement j’en suis difficilement capable, vous m’excuserez, je suis un homme blanc de 45 ans, j’ai un lourd handicap, mais je me soigne, j’essaie en tout cas. »

    Stop la culpabilisation gratuite. T’es un homme blanc de 45 ans. Donc responsable de toutes les discriminations perpetrées par des hommes blanc de… ? non mais oh ^^. On devient racialiste avec ce genre de pensée : la couleur devient un critère de définition. ça me préoccupe beaucoup ce genre de choses (je suis profondément contre les discriminations et le racisme en top 5 probablement).

    Je sais que c’était une vanne mais je place quand même ma remarque au cas ou.

    « attachez plus d’importance aux individus qu’aux opinions »

    C’est quasiment cette remarque qui m’a poussé à commenter. C’est en effet quelque chose qui me taraude en ce moment : même des gens « modérés » adoptent un discours radical parce qu’on « ne peut pas discuter » avec « ces « .

    Et quand tu dis : « mais pour pratiquer le métier depuis désormais 17 ans, je peux vous assurer qu’il y a quelque chose qu’on va se prendre dans la gueule de plein fouet et qui nous dépasse totalement. »

    C’est ça que je vois arriver : deux camps qui se traitent de fachos et sont incapables de discuter entre eux. On peut ajouter un ensemble politico-médiatique qui va faussement s’alarmer de cette situation (dont ils se réjouissent globalement) et bien sûr : aucun espace public avec des débats dignes de ce nom. Plus que des lives twitch ou des threads twitter qui sont soumis au politiquement correct de notre époque.

    Bon j’arrête de digresser (tu vois tu n’es pas le seul à déraper !) car je voulais surtout dire que je suis sensible à ces remises en question (d’autant que « la négativité » nous touche tous). Je ne peux pas juger car je ne te connais pas et j’attends surtout une remise en question collective (comme beaucoup je crois) et je me demande comment on peut l’accélérer.

    Bonne continuation,

    Alex

  • Pazns
    Dommage, j’aime bien les chroniques BD, JV, cinéma à-la-cyrille ! Pragmatique et subjective, une critique toujours intéressante.
    Heureusement je garde une copie du blog dans mon agrégateur RSS, j’ai encore quelques articles en retard à lire…
  • Domi
    je comprends aussi maintenant pourquoi ton forum/blog est inaccessible depuis quelques jours. Mais je me doutais d’un truc du genre pour te « connaître » depuis … bientôt deux décennies ? :D
    Mais nous finissons toujours par te retrouver :)
    Bon vent Cyrille ;)
  • Vincent6
    Merci, sachez que même si vous critiquez vos articles, ils restaient pour moi un moment de lecture agréable, mais également une source d’inspiration. (Tout comme vos différentes initiatives). Voila, il parait que toutes les bonnes choses ont une fin. Quoi qu’il en soit, j’espère pouvoir un jour vous retrouver dans cet exercice M. Borne. Je vous dis donc au plaisir de vous relire. (un de vos nombreux et fidèles lecteurs.
  • Jean61
    Bonjour Cyrille,
    Un 404 sur Cyrille-Borne depuis quelques jours? Tiens il a décidé d’essayer un nouveau truc, cms? moteur de blog? ou bien il est passé de Windows à Linux puis revenu sur Windows? Bon ça a l’air d’être autre chose. Qui semble définitif. Je voulais simplement te dire que ton blog était un espace sympa que je fréquentais régulièrement pour avoir des nouvelles comme on passe chez un copain à l’improviste dire bonjour ou boire un coup. Il va me manquer. Bon vent et bon courage pour la suite. Meilleurs voeux à la famille.
    Jean61
  • Graing
    Bonjour,
    Ma femme et mes enfants, auxquels je transmettais certains de vos articles, vont sincèrement vous regretter (en plus de moi, bien sûr). Merci pour les découvertes « Rap », les avis et commentaires, les aventures « Belingo », les travaux à la maison… Je comprends et je respecte votre décision. Je resterai curieux ;-)
    Graing’
  • Frédéric
    Bonjur Cyrille, je te suis aussi depuis de nombreuses années. J’ai adoré tes coups de gueule sur le métier d’enseignant, je les partage souvent complètement, et oui tu râles mais oui tu as raison quand tu râles. Il faut le souligner.
    J’ai découvert ton blog pour linux, j’y suis resté fidèle pour tout le reste et j’ai aimé toutes ces années de bons mots et je continuerai à te suivre sur les autres blogs.
    Merci Cyrille et à un de ces quatre sur un blog ou un autre!
  • BibiSky51
    comme à chaque fois, c’est quand je suis loin de l’ordi que tu en profites pour cratériser ton blog
    mais tu nous avais prévenus que c’était le dernier round
    j’ajoute restez curieux dans mes flux
    Merci pour le partage et bon vent
  • Romain
    Je pense que tu as raison sur le fond comme sur la forme Cyrille.
    Avec le recul aussi je me suis rendu compte que je devenais aigri sur les bords avec cette histoire de Covid.
    Ce fût en fait le torrent qui a fait déborder le ruisseau, et depuis que tu as catapulté ton site dans un monde parallèle inaccessible au commun des mortels, je ne suis plus non plus dans la réaction à chaud perpétuelle ou dans le pessimisme ambiant.
    Je ne fais pas l’autruche pour autant, je reste lucide et je garde en tête que je suis aussi à mon modeste niveau dans l’éducatif, et que mon but premier est de permettre à chacun qui le veut d’accéder à la connaissance.
    J’ai ton site rester-curieux en favori évidemment, je suis abonné à ta chaîne Youtube ainsi qu’à celle de ton collègue d’Histoire.
    Je garde sous le coude tes punchlines pédagogiques venues du Sud de l’Hexagone (un fichier Google Keep est toujours utile).
    Merci pour toutes ces années de blogging que j’ai suivi avec attention, toutes ces leçons qui m’ont fait quand même réfléchir sur moi même et sur les autres.
    Et merci parce que j’ai envie de te dire merci, voilà quoi.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.