Outil de travail

Je voudrais donner quelques précisions sur mon outil de travail principal.

Contexte général

Dans mon entreprise nous avons un budget de 1500 euros HT tous les 3 ans pour nous équiper. De prime abord ça peut paraître beaucoup mais dans ce budget « poste de travail », il faut tout compter : PC puis éventuellement écran (en mode bureau), clavier, souris, dock, pochette…

Nous sommes en télétravail, nous n’avons plus de bureau. Mes collègues ont tous un pc portable, je suis personnellement surpris d’un usage/choix aussi prononcé du pc portable mais assez logique :

  • Un pc portable permet d’être mobile : Travailler ailleurs (chez ses parents, dans le café en bas de chez soi, dans le train…)
  • Un pc portable prend peu de place (nous sommes nombreux à vivre dans des appartements où l’espace est limité, précieux et cher)
  • Ceux souhaitant travailler en mode bureau se fournissent en dock/écran/clavier/souris
  • Certains dont je fais partie vont en cowork (une nécessité pour moi pas un caprice, besoin de sortir et voir du monde)
  • Nous nous réunissons 2 fois dans l’année tous ensemble durant 1 semaine

Contexte personnel

Dans tous les jobs que j’ai eu, mes postes de travail ont été fournis par mon employeur. À chaque fois j’avais un pc fixe et portable, le pc fixe car je travaillais au bureau, le pc portable en raison de ma fonction (sysadmin). Je dois pouvoir me connecter et gérer un problème rapidement et à distance (y compris le WE, la nuit, durant les vacances), je dois être mobile.

Lorsque j’ai décidé de partir de mon ancien job, je me suis pris un pc portable. Le premier pc portable neuf acheté de ma vie, j’avais 34 ans. Je l’ai acheté car je n’avais aucun pc portable « perso », aucune mobilité et un problème à la con. J’étais sysadmin Windows avec Windows installé sur mon pc portable « pro », j’avais emprunté un second portable que j’avais installé sous Xubuntu (sans en avoir le droit ^^) et… Xubuntu est devenu mon système d’exploitation principal. Impossible de continuer à l’utiliser sans me prendre un pc portable « perso ».

Dans mon job actuel je suis sysadmin Linux et responsable des serveurs en datacenter, plusieurs fois par mois je vais en cowork et en datacenter. Mon pc portable est un outil indispensable et indissociable de mon travail.

Le dilemme

Lorsque j’ai débuté il y a 3 ans, on m’a proposé un NUC comme poste de travail. Très rapidement j’ai cessé de l’utiliser, je quittais mon job de sysadmin Windows pour embrasser celui de sysadmin Linux. J’avais tout à revoir, à apprendre. Il était impossible pour moi de ne pas pouvoir bosser/creuser le soir et le WE donc j’ai utilisé mon pc portable perso.

Aucun regret, il faut juste prendre le temps de comprendre les choses. J’ai énoncé plus haut le budget de 1500 euros HT pour s’équiper mais j’ai eu le droit d’en disposer seulement après avoir été confirmé càd 3 mois après ma prise de poste. J’aurais pu (dû ?) prendre un pc portable mais avec un pc portable neuf perso acheté 5 mois auparavant, j’ai considéré que c’était du gâchis. J’ai pris une tour sur laquelle je bosse la majorité du temps et réutilisé mon matériel perso (écran, clavier, souris, tapis) pour éviter qu’il prenne la poussière et grever bêtement le budget. Je préfère travailler en mode bureau avec écran, clavier, souris.

3 ans plus tard, j’utilise toujours mon pc portable « perso » pour effectuer mon job. La situation n’est pas normale ni saine, il faut rentrer dans les clous.

Outil de travail

Mon père est plombier à la retraite. Lorsqu’il s’est lancé à son compte comme artisan, il a commencé avec du matériel récupéré, pas cher ou qu’on lui a offert. Au fil des années il a remplacé ses outils, il a fini avec de la marque comme Facom. On ne prend pas de la qualité pour le plaisir de payer cher mais parce qu’on en a le besoin et l’utilité, ce sont nos outils de travail. Les outils de qualité ont un coût, justifié quand on s’en sert souvent et/ou longtemps.

Je passe 70h par semaine sur pc. Je vais porter 300 grammes de moins avec le XPS, diviser le temps de charge par 2, gagner 4 heures d’autonomie, doubler la RAM que j’ai actuellement ainsi que la puissance CPU. Pour un pc perso je ne sortirai probablement jamais plus de 800 euros (grand grand max), le pc portable perso acheté en mai 2017 m’a coûté 599 euros.

Je comprends que le prix d’un pc portable à 1600 euros fassent tiquer certains mais on parle d’un « outil de travail ». Si les mots ne suffisent pas, bossez avec une chaise de bureau premier prix en l’utilisant pendant 5 ans. Vous comprendrez ensuite l’intérêt d’une chaise à 300 euros.

Libriste

Je cite le commentaire de Momo : « Honnêtement, je ne vois pas l’intérêt de cette publicité – surtout sous Ubuntu : vous prenez un portable à moins de 1000€, vous collez un bon SSD dedans en MLC en faisant bien attention de prendre un modèle à trappe ou à ouverture facile, et vous oubliez rapidement tous ces gros requins. Parfois être libriste, c’est aussi savoir utiliser son tourvenis… »

Je ne suis pas libriste, je n’ai jamais prétendu l’être. Je n’accepte pas qu’on me colle cette étiquette, j’en accepte volontiers d’autres : sysadmin, power user, père, frère, linuxien. J’utilise Debian qui n’est pas une distribution « libre » au sens de la FSF. À partir de là difficile de m’identifier à cette remarque, de comprendre quel « comportement » je devrais avoir.

Je voudrais partager avec vous une anecdote. Un de mes collègues travaillait sous Trisquel (distribution « libre » selon la FSF) sur un pc portable moyen-âgeux (obligé car pc/matériel trop récent non pris en charge par la distrib). Parfois lorsqu’il compilait, Firefox se faisait tuer par l’OOM killer. Parfois il galérait à monter un environnement de développement car paquets très (trop) vieux sur cette distrib. Aujourd’hui il est sur un XPS 13 Ubuntu 20.04 LTS.

Ne pensez pas qu’il a perdu ses convictions, seulement on le rémunère pour effectuer un travail. La règle est simple : Tu choisis ton pc, ton système d’exploitation et tu bosses. Si il met 30 mn à compiler un truc au lieu de 10 mn, son travail (à travers ses choix) est (possiblement remis) en cause. Si il met 30 mn pour monter un environnement de dev quand il faudrait 5 mn, idem.

Avoir une certaine liberté (de choix) ne diminue pas nos responsabilités pour autant, il faut assumer ses choix.

Linuxien

J’ai expliqué dans l’article précédent ce que je pensais du terme marketing « Developer Edition », il reste cependant un point important, acheter un pc portable avec Ubuntu préinstallé n’est pas anodin. Plus il s’en vendra et plus de constructeurs en proposeront de base sous Linux (comme Lenovo 1, 2) entraînant une meilleure prise en charge du matériel. Nous sommes 4 dans mon entreprise à avoir choisi le XPS 13 avec Ubuntu préinstallé. Évidemment pour ma part il sera réinstallé en Debian ha ha ha.

Déjà 5 avis pertinents dans Outil de travail

  • Momo
    Soit : vous n’êtes pas libriste et vous vous en cognez des conférences de Richard Stallman – c’est votre droit le plus légitime. C’est juste dommage dans ce cas que vous n’ayez pas choisi le titre « Blog Open Source » pour votre site, lequel aurait été plus exact. Maintenant si le PC de votre collègue était moyen-âgeux, ce n’est sûrement pas la distribution utilisée qui le ralentissait. Et par expérience, il arrive aussi qu’Ubuntu plante méchamment quand on fait du développement, même sous la 20.04. Sinon vous avez raison de dire que les contraintes de travail, surtout professionnelles, imposent parfois des coûts qui peuvent paraître exorbitants pour des non informaticiens – ma remarque précédente était plus un conseil qu’une critique : chacun fait ce qu’il veut de son argent, et j’ai l’impression que vous l’avez prise sur un mode trop personnel vu cet article à part – ce n’était pas son but. Maintenant j’attire votre attention sur le fait qu’acheter un PC plus cher ne vous garantit en rien sa qualité ni sa longévité – surtout dans le cas d’un portable. Ce n’est pas une clé à molette sur laquelle vous pouvez compter dessus toute votre vie, et l’évolution matérielle fait qu’un PC est technologiquement dépassé au bout de 3 ans, parce que nouvelle technologie, nouveaux processeurs, etc – vous connaissez la musique.
  • tiens tu attires les …. .. Bon ton cas est une démonstration du flou artistique qui existe autour des outils de travail pour le télétravail. Dans mon cas, j’ai un PC imposé par ma boite et dont le modèle est défini par un profil de poste : PC Portable bureautique ou PC Portable « calcul ». L’un doit être dans les 40-500€ pendant que l’autre flirte avec les 2000-2500€. Pas de souris, pas de clavier. Un écran 24″ qui est en plus dans un bureau non attitré. Les PC sont changés aussi tous les 3 ans selon un contrat avec la société qui gère cela, un sous traitant de mon employeur.
    Evidemment, on suppose que j’ai tout ce qu’il faut chez moi pour télé travailler, ce qui est une case à cocher dans un formulaire en ligne.
    Sur ce PC, il y a un VPN et tout le package logiciel de ma boite. Pas question d’en sortir pour des raisons de sécurité. pas question d’installer ce que l’on veut non plus. Les mises à jour sont gérées par l’entreprise aussi en automatique.

    Et dire que tu travailles dans le sysadmin :D … parce que ça me pose pas mal de question sur la sécurité, ton cas, quand même. Je sais bien qu’il doit y avoir une certaine confiance, des compétences, mais si c’est la fête du slip sur les OS et outils, on finit par ne plus maîtriser grand chose. Je sais, c’est plus du libre… mais bon.

    Tout ça pour dire que faire une loi ou pas qui décrit tout ça dans un cadre général, bon courage quand même. Mais il y a sans doute des minimas à définir.

  • Erwann
    La question n’est pas tant ce que coûte le PC mais la durée de son usage.
    Personnellement, comme pour les voitures, je préfère acheter neuf et y mettre le prix (raisonnable) mais pouvoir utiliser la machine pendant de nombreuses années (au minimum 5 ans, généralement plutôt 7 à 8 ans / 10 ans en fixe).
    J’ai toujours fait attention à la qualité de l’écran et je remplace les disques régulièrement. J’ai adopté la même stratégie pour les PC de mes enfants (aujourd’hui étudiants et adultes au travail), tous sous LinuxMint.
    Au final, ce sont la qualité de l’écran (mat, au minimum 1680×1050), les disques et la taille de la RAM qui font la différence et qui assurent la longévité de la machine, le CPU n’est pas si essentiel dans l’équation (tant que le CPU acheté était au « top » lors de l’achat).
    Remarque subsidiaire : à l’exception de ces derniers mois (Covid-19), je suis en déplacement chaque semaine (voiture et avion) et un PC portable bien entretenu et bien traiter résiste.

    Quant à la remarque d’Iceman concernant la sécurité, je ne suis pas choqué sur la liberté laissée à des SysAdmins Pro. Ils doivent savoir ce qu’ils font (sinon il ne faut pas être SysAdmin, et ils ne méritent pas leur job). Que l’on préfère faire de l’administration système depuis un environnement Linux ne m’étonne pas, surtout si l’environnement à administrer est également basé sur Linux.
    Personnellement, si je dois automatiser des tâches, je préfère de loin faire mes scripts sous Linux que sous Windows.

    PS: Généralement, je garde mes voitures 20 ans (entre 350’000 et 450’000 km : merci Peugeot) et mes téléphones portables au moins 7 à 8 ans (merci Nokia « d’autrefois »).

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.