Ikigai, éclairer notre rapport au travail, notre ressenti dans un emploi

Pour les Japonais, trouver l’« ikigai » revient à trouver sa raison d’être, sa voie.

En Français remarquez que Vocation et Mission sont inversés par rapport à l’image ci-dessus, cela me paraît plus correct.

Ce concept me semble très pertinent pour éclairer notre rapport au travail, notre ressenti dans un emploi, surtout très parlant pour les gens en recherche de sens, de compréhension de leur environnement et de leurs choix.

Actuellement je me situe au centre, dans l’ikigai. Ce pour quoi je suis doué : Je ne suis à peu près doué que pour l’informatique. Ce que vous aimez : L’informatique et plus particulièrement Linux sont mes passions. Ce pour quoi vous êtes payé : J’ai la chance d’en vivre dignement et d’avoir un salaire intéressant.

Le point le plus délicat reste « Ce dont le monde a besoin ». J’aime mon métier mais je le trouve superficiel. Passer 2 jours pour pondre un fichier de configuration de 3 lignes, difficile d’y trouver du sens hormis que « c’est le boulot » et même si j’aime ça. Configurer, installer, maintenir des serveurs est bien loin des considérations comme l’écologie, la production de nourriture, l’éducation qui ont vraiment du sens. J’ai décidé d’adresser « Ce dont le monde a besoin » en bloguant, en participant au Journal du hacker, en faisant ma part. Je partage, je donne. J’apprécie l’idée de « déduplication de l’agonie » : Plutôt que chacun ait à faire n fois une tâche pénible (l’agonie en question), celui qui la résout le premier la partage. De cette façon, les agonies sont dédupliquées.

Je vois beaucoup de personnes très engagées (le social ou l’associatif) dans « Plaisir et satisfaction mais précarité ». J’étais précédemment dans « Satisfaction mais sentiment d’inutilité » et encore avant dans « Confortable mais sentiment de vide » (j’ai été délégué du personnel en plus de mon job, je n’en ai jamais parlé ici). Difficile d’aller chercher le courage de tout remettre en cause quand on gagne bien sa vie mais qu’on se sent vide, perdre un certain confort, mettre en danger sa famille. Choix crucial mais tellement nécessaire pour certains.

Déjà 10 avis pertinents dans Ikigai, éclairer notre rapport au travail, notre ressenti dans un emploi

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.