Remerciements

Dans la section Liens de LinuxFr.org, une info a été remontée concernant un fork de GIMP. L’info en elle-même me désintéresse complètement en revanche j’ai soigneusement surveillé les commentaires. Je m’attendais à ce que Jehan très impliqué dans GIMP et le projet ZeMarmot explique les choses. À l’heure où j’écris ces lignes, son commentaire est à +64. Je vous invite très lourdement à le lire, très précis, clair, complet. Un témoignage rare (en Français) du pourquoi d’un fork, du ressenti d’un membre de l’équipe du logiciel forké, aussi probablement de tout ce qu’il ne faut pas faire lors d’un fork. Je vous invite également à prendre 5 secondes de votre vie et vous demander combien de temps a mis Jehan pour écrire ce commentaire. J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup de respect pour ces gens-là.

François MOCQ officie sur Framboise 314, un site référence sur le Raspberry Pi. Je vous colle ci-dessous la fin de son article publié jeudi (son dernier article parle de son nouveau livre sur le Raspberry Pi 4).

Le 30/08/2018 j’ai publié l’article Le grand jeu, très commenté, sévèrement critiqué. Quand on publie on se rend compte que le lecteur s’empresse de juger l’auteur, ses écrits, son style, sa personnalité… Tout y passe. Souvent intervient la critique, rarement les remerciements, la conscience du temps passé, du travail, de l’énergie, des idées…

Dans les commentaires sur Le grand jeu et sur l’article de François MOCQ, des remerciements, quelques promesses vites oubliées pour remercier et participer plus souvent. L’auteur est responsable de tous les maux parce qu’il fait/publie/choisit, lecteur ou utilisateur je t’aime mais je t’en prie sois conscient de tes responsabilités, souviens toi qu’il n’y a que celui qui ne fait rien qui ne se trompe jamais et où mène l’inaction des gens de bien.

Finissons sur une note comique, la situation de contributeur/développeur/blogueur est tellement enviable et agréable.

Déjà 9 avis pertinents dans Remerciements

  • antanof
    Parfaitement d’accord, ce qu’il faut quand même avoir à l’esprit est que la blogosphère du « libre » a formé une génération d’informaticiens (dont je fais partie, et ce n’est pas mon métier initial…). Ces gens que vous avez formés vous doivent énormément. En retour, je publie mon code sur Git et fais de temps en temps des articles (mon blog viendra quand les gamins seront plus grands :)). Des gens mal éduqués, on en rencontre tous les jours, juste en sortant de chez soi, cet Éric en fait partie, mais cela ne changera pas le sens de ce qu’à réaliser la blogosphère du « libre ». @+
  • Damien Delurier
    Le commentaire de Jehan est très fort, salvateur même.

    Quand tu penses que la première action des forkers de GIMP aura été de créer un Patreon, tu te dis que c’est une escroquerie…

  • Merci pour l’article ;-)

    Je me demande si en tant que « remerciement » un bouton « merci » ou « +1 » ou de ce genre suffirait à l’auteur.
    Je comprend que c’est un petit rien, mais ce dire que j’ai 100 « merci » sur mon articles, sur 1000 vue et que 4 commentaires négatifs, ca changerait quand même la donne).

  • Fipaddict
    Remerciements.
    Merci pour l’article. Pour celui-ci comme pour les autres publiés précédemment…
    Merci pour le partage
  • Booteille
    Merci pour cet article et la découverte de ce commentaire de Jehan passionnant.

    Je m’inquiète un peu quant à ce groupuscule de personnes qui sévit sur les réseaux sociaux et logiciels libres. Sous prétexte de vouloir être inclusif il y a un réel harcèlement (et pas des moindres) à l’encontre de ceux qui offrent de leur temps et de leur énergie au bien commun (à mon sens, le logiciel libre fait partie du bien commun).
    Ce genre d’histoires est fréquente depuis quelques mois. Récemment, l’auteur de l’application Fedilab, permettant d’accéder aux services du Fediverse, a été victime (et l’est encore) d’un harcèlement extrêmement violent (ainsi que d’une censure de la part de certains services du Fediverse, mais c’est secondaire ça).

    Le mode opératoire me fait aussi penser aux trolls. Être agressif, attiser les émotions du public, puis ne rien fournir de constructif. Bref. L’anti-thèse de ce que ces gens annoncent défendre.

    Toujours est-il, bon courage à tous ceux qui bossent sur du libre ! Un grand merci à tous ! Si vous recevez de nombreux messages négatifs, n’oubliez jamais que la majorité silencieuse apprécie énormément ce que vous faites et que ce que vous faites est important !

    Merci encore pour l’article !

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.