Décalage horaire entre Windows et Linux en dual-boot

En ce moment je m’occupe de tous les petits soucis que je rencontre sur GNU/Linux. Le pc fixe est en dual-boot, Madame utilise une session Windows, je suis sur Mint Xfce. Mint est à l’heure, la session de Madame affiche 2h de moins.

J’avais pris ce problème par dessus la jambe, réglé l’heure sur sa session mais après quelques essais, Windows affiche de nouveau 2h de moins. Pas évident de faire la corrélation entre Windows et Linux à cause du dual-boot.

On peut régler le problème du côté Windows ou Linux, je vous propose Linux évidemment : timedatectl --adjust-system-clock set-local-rtc 1. On vérifie ensuite qu’on a bien RTC in local TZ: yes en faisant timedatectl. À noter le Warning : The system is configured to read the RTC time in the local time zone. This mode can not be fully supported. It will create various problems with time zone changes and daylight saving time adjustments. The RTC time is never updated, it relies on external facilities to maintain it. If at all possible, use RTC in UTC by calling ‘timedatectl set-local-rtc 0’. En gros vous êtes bons pour faire les changements d’heure à la main. À présent vous retournez sur la session Windows, vous checkez l’heure et ça restera. Problème réglé.

On trouve le pourquoi en Français ou en Anglais (vous y trouverez aussi les manipulations à effectuer si vous préférez régler ça du côté Windows) : L’ordinateur stocke l’heure dans l’horloge matérielle de la carte mère. Windows utilise l’heure locale quand Linux utilise le temps universel coordonné (UTC). Il faut harmoniser l’heure de l’horloge matérielle entre Windows et Linux soit en passant Linux sur l’heure locale soit Windows sur l’UTC.

À noter que la solution recommandée est d’utiliser UTC sur Windows et Linux, c’est la solution que je vous conseille mais c’est celle qui demande des manipulations sur Windows.

Déjà 9 avis pertinents dans Décalage horaire entre Windows et Linux en dual-boot

  • xardalph
    Merci !!
    une idée de la source du problème? (une maj Windows buggé de plus peut être ?)
    Ca n’y était pas il y a quelques mois
  • J’avais laissé ça de côté pour le peu que je reviens à windows…mais j’avais bien vu qu’ils ne prenaient pas la même référence. Effectivement plus simple à régler cote crosoft.
  • elanlibre74
    Le plus simple est selon moi de faire la modification sur le système qu’on réinstalle le moins souvent (Windows chez moi) pour s’éviter ces paramétrages après réinstallation.
  • Sinon, un simple « (sudo) hwclock –systohc –localtime » côté Linux et plus de soucis lors du passage de Linux à Windows et inversement (bon, il reste les cas de changements d’heure, mais une resynchro NTP sur les deux OS et c’est réglé).

    Alors, ouais, ça n’utilise pas les mécanismes de systemd, mais au moins, ça marche et c’est facile à retenir.

  • Perso c’est fait côté Windows, parce que c’est plus propre, je trouve : matériellement, l’heure est unique (je sais pas comment c’est stocké / incrémenté, si c’est sous forme de timestamp Unix c’est d’autant plus logique de le foutre en UTC : le timestamp correspondra donc à la réalité au lieu d’être décalé), et c’est le système qui s’adapte selon le fuseau horaire, l’heure d’été ou d’hiver, etc. La modif côté Windows est plus chiante à faire, mais bon.
  • Ah, non, la commande systohc, il faut pas la refaire, justement (sinon, elle serait sans intérêt et j’en aurais pas parlé, tu penses bien !) : moi, je l’ai faite qu’une seule fois et ça marche pour toujours (au moins pour Arch Linux, et tant que la distro n’a pas à être réinstallée). Et une fois effectuée, il n’y a plus de décalage selon qu’on démarre sous Linux ou Windows (ce que je fais une fois par semaine pour garder ce dernier à jour). Alors, géniale ou pas terrible, ça n’a aucune importance dans la mesure où ça fait ce qu’on attend : supprimer le problème de décalage horaire lors des redémarrages sous Windows ou Linux.

    (Surtout qu’il n’y a encore pas longtemps, la solution de forcer Windows en UTC n’était pas forcément pérenne et certains utilisateurs devaient la refaire ; alors que systohc, tu l’utilises une fois, et t’es tranquille jusqu’à ce que tu doives réinstaller Linux)

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.