Lobbying

La corruption c’est quand tu donnes de la tune. Le lobbying c’est quand t’en dépenses. Un commentaire sur Next INpact.

Les dépenses en lobbying des GAFAM en millions d’euros à Bruxelles

Infographie: Les millions dépensés par les GAFAM à Bruxelles | Statista

Sources :
https://fr.statista.com/infographie/10836/les-millions-depenses-par-les-gafam-a-bruxelles/
https://www.nextinpact.com/brief/google-depense-21-millions-de-dollars-en-lobbying-a-washington–et-donne-2-millions-a-wikimedia-7456.htm

Les dépenses en lobbying des GAFAM en millions de dollars aux États-Unis

Sources :
https://siecledigital.fr/2019/01/24/etats-unis-gafam-depense-lobbying-2018/
https://www.forbes.fr/business/google-a-depense-18-millions-de-dollars-en-lobbying-a-washington-en-2018/

Microsoft France renforce son partenariat avec le Ministère de l’Éducation nationale

Alain Crozier, Président de Microsoft France et Najat Vallaud Belkacem, Ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, ont signé le 30/11/2015 un partenariat afin de contribuer à la réussite du Plan Numérique à l’École. 13 millions d’euros seront ainsi investis par Microsoft pour le développement du numérique éducatif : l’accompagnement des enseignants et des cadres de l’éducation, la mise à disposition de plateformes collaboratives, ainsi que l’apprentissage du code informatique.

Sources :
https://news.microsoft.com/fr-fr/2015/11/30/numerique-a-l-ecole-microsoft-france-renforce-son-partenariat-avec-le-ministere-de-l-education-nationale/
https://www.nextinpact.com/news/97521-plan-numerique-l-education-nationale-s-associe-a-microsoft.htm

Aujourd’hui dans les bacs

Les yeux rivés sur le partenariat noué avec Microsoft en 2015, les élus du groupe LFI dénonçaient la « mainmise des entreprises privées, notamment des GAFAM », sur les outils numériques utilisés au sein de l’Éducation nationale.

« Les enfants apprennent très jeunes à se servir de ces logiciels et seulement ceux-là. En conséquence, dans leur vie d’adulte, ils ont tendance à acheter des matériels pourvus des logiciels qu’ils connaissent déjà et dont ils savent se servir. Les entreprises privées s’assurent ainsi une clientèle quasi captive », a de nouveau regretté Bastien Lachaud, vendredi, lors des débats en séance publique.

Tous les amendements sur le logiciel libre ont été rejetés par l’Assemblée nationale, sans plus de débats.

Sources :
https://www.nextinpact.com/news/107618-lassemblee-rejette-amendements-sur-logiciel-libre-a-ecole.htm
https://www.developpez.com/actu/246675/Le-ministre-de-l-Education-et-l-Assemblee-nationale-disent-non-a-la-priorite-au-logiciel-libre-pour-l-enseignement-scolaire/

Déjà un avis pertinent dans Lobbying :

  • Passager clandestin
    hello,

    Sans compter qu’il y a bien un domaine où tout savoir/savoir-faire devient [quasi-]obsolète en moins de 5 ans, c’est bien celui du numérique. Bien moins qu’entre l’école (d’autant plus qu’ils veulent droguer dès le plus jeune âge et provoquer la dépense des parents pour leur « réussite » assurée) et l’entrée dans la vie active.
    Double peine donc pour les enfants : se faire ch*r (même si c’est « cool » pour certains) à apprendre un truc inutile et prendre un risque de passer pour des brêlos en entrant dans la vie active avec des connaissances sur des logiciels/matériels qui n’existent plus ou ne sont pas ou plus utilisés.
    Quand au « code » ou le temps passé à toucher du doigt celui-ci (très récemment, les recruteurs ont montré leur grande sensibilité aux fautes d’orthographes sur un CV)… à quoi cela peut-il servir en dehors de bourrer les filières développement (les dev sont-ils encore trop chers ?) et que représentent-elles même dans cette vaste famille informatique (architecture, exploitation, intégration – alma mater, administration, etc.) ?

    https://www.liberation.fr/debats/2016/09/02/philippe-bihouix-avec-l-ecole-numerique-nous-allons-elever-nos-enfants-hors-sol-comme-des-tomates_1478435

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.