La fin du début

Une page se tourne.

Il y a 3 ans vous m’auriez demandé mon niveau sur Lignux, l’écriture, le blogging, j’aurais dit débutant. Aujourd’hui je m’occupe des Liens intéressants du Journal du hacker, je contribue au Jdh en veillant à maintenir une bonne ambiance dessus, je publie ici-même articles technique et de réflexion, je deviens sysadmin Linux, j’essaie de tendre la main à ceux qui veulent apprendre.

J’ai pris conscience après la publication de Autour de SSH que j’avais franchi un cap. Je me suis dit, “c’est bien”. J’ai émis une once de considération sur ce que j’ai fait depuis plus de 3 ans. Incroyable. Parfois je me dis que je suis un faux modeste, facile avec un syndrome de l’imposteur. J’ai publié Autour de SSH, je m’attendais à ce qu’on me corrige, qu’on me dise que j’étais passé à côté d’un truc énorme mais rien. Du coup je regarde mon article avec un autre œil comme si c’était le jalon d’une construction collective. J’ai partagé mes connaissances/découvertes/expériences et participé – enfin je l’espère – à une meilleure utilisation de SSH.

Je me rends compte à quel point je partage et combien c’est difficile : le temps et l’énergie que j’y consacre, le nombre dérisoire de contributions, les critiques, la peur du ridicule et de ne pas être à la hauteur. J’ai changé. J’ai perdu cette candeur, cette légèreté d’avant. Je monte sur le ring avec les gants, pas pour donner des coups mais prêt à en recevoir, à me défendre en conséquence.

J’échange avec des pointures qui s’ignorent : Lord, tranche, Iceman, Buzut… des gens simples qui font des choses énormes. Je fais à présent partie d’une chose plus grande que moi, le Libre. J’espère y apporter des contributions utiles et positives mais c’est plus comme avant… moins chaleureux, moins drôle, trop sérieux.

Plus j’avance dans le Libre, plus je m’éloigne de “faire ce qui me ressemble”. Je ne me prends guère au sérieux, je préfère déconner qu’autre chose, contrairement à d’autres j’ai bien conscience qu’on parle seulement informatique et qu’on n’est pas en train de chercher un remède contre le cancer. La faim dans le monde, l’éducation, l’accès à l’eau, l’égalité… tellement de choses plus importantes.

Une autre s’ouvre.

Déjà 8 avis pertinents dans La fin du début

  • c’est quand même franchement mystique, on sait qu’il va se passer quelque chose mais on ne sait pas trop quoi. J’ai personnellement très peur. J’ai peur, la France a peur.
  • Ma pointure? 44 pourquoi?

    Tu me fais angoisser…peut-être un blog mode pour toi, ou jardinage? Faut tenter des trucs, tu es encore jeune. Allez, un blog sur la traduction des paroles de Booba pour les vieux? Vraiment je ne vois pas où tu veux aller… en vacances?

    A bientôt l’ancien :-D

  • si c’est comme ça, je vè me remaitre à fer des fotes… lâcheur va. Ce qui est curieux, quand même, c’est que j’ai entamé mon article de samedi prochain au début de la semaine et ta phrase “Plus j’avance dans le Libre, plus je m’éloigne de “faire ce qui me ressemble”” a comme une résonance avec ce que j’ai écrit. Oui, c’est une période où je regarde derrière pour mieux regarder devant et me regarder…. à suivre.
  • Bonjour,
    Si tu as la moindre opportunité de faire une de ces choses tellement plus importantes, je pense qu’il ne faut pas la louper, même au risque que le Libre y perde tes précieuses contributions.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.