En équipe

La fatigue, la solitude, la lassitude, le manque de temps, des priorités plus hautes, la perte de motivation guettent le bénévole. Les remerciements et encouragements sont rares, les salutations ont disparu depuis longtemps.

Les équipes qui fonctionnent sont soit soudées c’est-à-dire que les individus sont “proches” soit contraintes comme dans le monde de l’entreprise. Un bénévole n’ayant aucune contrainte autre que sa propre volonté abandonnera projet/équipe au bout de quelques frictions seulement.

Aujourd’hui chacun porte son projet dans son coin, chacun réinvente sa roue. Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin et justement on n’arrive plus à aller bien loin. Individualisme, disparition d’une certaine fraternité/solidarité, croyance qu’on peut se passer d’autrui, respect nécessaire devenu optionnel. Chacun sa gueule.

Je suis fatigué en ce moment par les façons de faire, de dire les choses autour de moi. Comme un déficit d’attention et d’empathie pour l’autre. Les bons et les méchants, ceux qui ont raison et ceux qui ont tort, les sachants et les imbéciles, les privilégiés et les minorités. Autant de barrières érigées avec des mots et des idées pour empêcher de se rejoindre.

Montrez que vous avez du cœur plus que des arguments, pardonnez plutôt que prouver, écoutez au lieu de parler, respectez l’autre avant d’exiger qu’il vous respecte.

Je ne suis pas sociable, très indépendant, solitaire par nature mais je ne sais jouer qu’en équipe parce que sans les copains derrière, sans les proches et les gens qui poussent, plus de raison d’avancer. Toutes les raisons d’arrêter.

Je dédie ce billet à Alterlibriste – meilleur vieux croûton à la retraite – qui titre Que reste-t-il du logiciel libre ? Nous ! Il ne reste plus grand monde mais on va se serrer les coudes, j’espère.

Déjà 19 avis pertinents dans En équipe

  • Odysseus
    Les blogueurs francophones qui parlent régulièrement du libre de manière générale (pas spécialement techniques) se comptent désormais sur les doigts d’une seule main ou alors sont bien cachés. Merci à vous -comme aux autres- de nous apporter votre point de vue, vos réflexions, vos coups de cœur ou de gueule pertinents…
    Bonne continuation au Blog Libre ! :) (et bonnes vacances, bientôt, peut-être aussi pour bien recharger vos batteries…)
  • alterlibriste
    À la retraite de quoi ?
    Le croutons aimerait bien t’emmener sur un trail d’une vingtaine de kilomètres pour voir un peu ton état de forme ;-)
  • A1
    En vélo aussi, tu peux peut être prendre pas mal de monde… en tout cas s’il est électrique ;-) ! Reviens quand tu veux !
  • Pierre
    Vous vous lamentez sur le nombre de blogueurs francophones qui parlent du libre, mais bizarrement, pas un mot sur les “autres” francophones qui contribuent d’une manière ou d’un autre au libre.

    Je sais que ce n’est pas une volonté réductrice ou malveillante, mais en tant que lecteur occasionnel, j’ai l’impression (et ce n’est probablement qu’une impression) que la sphère des blogueurs francophones est une sorte de cercle relativement fermé qui commente/répond/cite les billets des confères bien plus qu’elle ne couvre l’actualité du libre (la couverture de l’actualité est généralement d’assez haut niveau (entendez qu’on ne se plonge pas très profondément au coeur des sujets).

    Ce que personnellement j’aimerais voir de temps en temps, ce sont des articles de fond dans lesquels le blogueur va à la rencontre des développeurs et de la communauté et fait éventuellement vérifier ses infos au lieu de uniquement publier son ressenti (parfois accompagné d’informations très approximatives) dans son coin.

    PS: Ce commentaire ne cible pas spécialement ce billet, c’est aussi les commentaires et les liens qui m’ont rappelé d’autres trucs que j’ai lu et donc c’est plus une réaction globale.

  • Pierre
    Oui je mélange plusieurs choses d’où le PS ;-)

    En fait tu dédies ce billet à Alterlibriste et en suivant le lien je vois qu’il cite Cyrille qui aime “poser sur les billets de Cascador”… et hop ca tourne au sein d’un cercle de blogueurs.

    Je ne critique pas, quelque chose qui me frappe, c’est tout. Pas plus que je ne suis là pour demander ou pour dire ce qu’il faut ou ne faut pas faire. Je formule simplement un souhait de ce que j’aimerais voir, pas forcément sur ton blog mais sur un blog francophone. Et pourquoi je ne le fait pas? Simplement parce que je ne suis pas un blogueur. La prose c’est pas mon truc, je me contente donc de commenter de temps à autre (et je m’égare souvent par rapport au sujet initial parce qu’un détail me fait penser à autre chose).

  • Jack84
    Salut à tous
    #Pierre : “et hop ca tourne au sein d’un cercle de blogueurs.”
    Moi qui n’ai pas de compétences particulières qui peuvent aider mon prochain je n’ai rien à écrire. Mais presque tous les jours je viens faire un tour dans ce cercle de blogueurs et quelques autres. J’y glane une idée, j’y apprends souvent, une nouvelle version logicielle ou de distribution pointe son nez hop on le sait mais c’est aussi les tribulations et solutions de boîtes à caca de Cyrille ou ses mésaventures avec les PIV ou encore ses tentatives de rééducation d’une jeune population lobotomisée. Bref c’est très varié et comme ils sont chez eux ils font ce qu’ils veulent. Je me trompe peut-être, mais si le nombre de blogueurs diminue, le nombre de vos lecteurs est certainement encore important. Et les lecteurs vous remercient et vous encourage pour continuer.
    Tchao
  • Je vois un blogueur comme quelqu’un qui tient un blog, ce n’est pas une étiquette, c’est le terme consacré comme développeur, joueur, joggeur, écolier, mathématicien, docteur, musicien, etc. Et je sais que les blogueurs sont aussi des êtres humains de chair et de sang, qui ont une sensibilité, les projets, des espoirs, des doutes, des joies des peines…

    Pour la petite histoire, j’avais ouvert un blog il y a quelques années ( https://0xacce55.wordpress.com/ ) et j’ai laissé tombé après à peine 5 ou 6 billets simplement parce que écrire un texte un minium structuré ça me prend un temps fou et que ça ne m’apporte rien. Je préfère utiliser ce temps autrement en apportant par exemple ma contribution aux logiciels libres en créant des paquets pour une distribution linux, en testant des applications, en faisant remonter des bogues, en aidant les utilisateurs a résoudre des problèmes simples ou en participant aux traductions (pour l’aspect informatique).

    Je suis de loin plus à l’aise en discutant dans un salon IRC ou éventuellement sur un forum qu’en publiant sur un blog.

  • j’aimerai revenir sur ce que tu dis, je n’en ferai pas un billet ça permettra d’enrichir le billet un peu pauvre de Cascador. (c’est cadeau)
    – il n’y a pas ou peu de lien entre les blogueurs et les développeurs, on est dans deux mondes qui sont totalement différents. Le blogueur finalement n’a pas beaucoup de compétences techniques, le développeur est rarement communiquant, ce qui explique à mon avis la difficulté.
    – j’ai fait il y a quelques années des interviews de développeurs pour lesquels je faisais des remontées de bug, tous ces projets sont morts. D’ailleurs il n’y a pas que les projets qui sont morts, c’est un peu le libre francophone qui est mort mais c’est un autre débat.
    – en fait pas tant que ça. Si on vient dans mon forum, il y a des gens qui n’ont aucun rapport avec le libre, des gens que je connais depuis maintenant plus de 15 ans, on s’est rencontrés par le piratage de vidéo, on écrivait les premiers tutoriaux de dvdrip. J’ai arrêté le dvdrip, je continue de fréquenter ces gens parce qu’on rencontre les mêmes problématiques. Ce que tu décris comme un cercle fermé, alors qu’il est pourtant particulièrement ouvert, c’est juste des gens qui ont sympathisé par l’utilisation du logiciel libre.

    La moralité du billet de Cascador c’est qu’effectivement dans un contexte où tout fout le camp, la disparition des blogs informatiques, on fait désormais du blog de voyage, du blog de cuisine, ou du blog de maman, ce n’est pas si mal de serrer les coudes dans nos individualités. Je ne poste quasiment jamais de commentaires, je ne suis inscrit sur quasiment aucun forum, et pourtant je viens ici car j’aime bien les gens qui sont ici même si nous ne partageons pas totalement les mêmes idées.

    Je crois qu’à l’heure actuelle, faudrait peut-être retirer l’image de libristes, entre moi qui utilise facebook et instagram, alterlibriste qui fait du sport, et j’en passe. Si on commence à retirer cette étiquette, on a un cercle de blogueurs, tous dans la quarantaine ou plus, un cercle de gentlemen qui échangent, qui se côtoient et qui parfois évoquent le libre.

  • “Je crois qu’à l’heure actuelle, faudrait peut-être retirer l’image de libristes, entre moi qui utilise facebook et instagram, alterlibriste qui fait du sport, et j’en passe. Si on commence à retirer cette étiquette, on a un cercle de blogueurs, tous dans la quarantaine ou plus, un cercle de gentlemen qui échangent, qui se côtoient et qui parfois évoquent le libre.”
    Cyrille a tout dit là…Et y’a pas de carte de membre et de droit d’entrée. Ca se construit et déconstruit un peu au hasard, on ne sait pas… Chacun a sa petite liste de blogs suivis et si on regroupait tout ça façon réseau social, ça ferait quand même un petit noyau qui grossit. Mais beurk, restons comme ça au hasard des liens.
  • Pierre
    D’un autre côté, sans le côté libriste, je n’aurais probablement jamais découvert vos blogs.

    Ca ne me gêne pas du tout qu’il y ait un mélange de genres sur un blog, il y a de toute façon toujours une certaine thématique qui revient naturellement en fonction des affinités du rédacteur (eh je n’ai pas dit blogueur). Et puis l’avantage de mélanger des genres fait que parfois en tant que lecteur on découvre des domaines auxquels on ne s’intéresse pas forcément à la base.

    Je ne pense pas que poster un “hello world” fasse d’une personne un blogueur. Pour ma part, je qualifie de bloguer une personne qui tient un blog. J’y vois donc une notion de fréquence (pas forcément hyper élevée) et de contenu un tant soit peu intéressant (hello world c’est un peu léger).

    Généralement, je ne poste pas non plus beaucoup de commentaires (déjà rien que le fait de devoir s’inscrire m’emm…de, ici c’est cool, c’est pas obligatoire^^)

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.