L’uniforme à l’école ? Pourquoi pas mais quel est le but ?

Le port de l’uniforme serait “une égalité pour tous les enfants” d’après le maire de la commune de Provins.

De quelle égalité parle-t-on ? d’égalité vestimentaire mon cher Watson. Ce sera à peu près la seule à mon avis.

Inutile de vous dire que les adolescents n’attendront pas le port de l’uniforme pour faire sentir les différences entre ceux qui sont partis en vacances à l’autre bout du monde l’été dernier, ceux dont les parents roulent en grosse berline allemande ou ont le dernier iPhone. Prônez l’égalité par le port de l’uniforme apparait comme une hypocrisie.

Un argument donné par un père interrogé sur la question est la discipline. Je suis assez perplexe devant ce genre d’arguments. Est-ce que ce cela veut dire que ce sont les enfants qui imposent à leurs parents leurs choix vestimentaires ? Qu’il faut que ce soit (encore) à l’école d’instaurer une tâche dévolue aux parents ?

Au final, on peut lire que la loi n’oblige en rien le port de l’uniforme. A la Toussaint 2019, que se passera-t-il ? Une moitié d’élèves sera en uniforme et le reste en habits classiques ? Encore une initiative qui a pris de l’énergie et du temps à beaucoup de monde pour n’aboutir à rien de sérieux, ni de concret.

Pour ceux qui aiment se référer au Japon et ses habitudes scolaires, je vous conseille la lecture de ce billet très pertinent sur le retour d’expérience d’une jeune japonaise scolarisée en France.

 

Déjà 3 avis pertinents dans L’uniforme à l’école ? Pourquoi pas mais quel est le but ?

  • Article en lien très intéressant et on n’insiste pas assez sur le respect des japonais pour les autres, leurs voisins de travail,…Car si les profs refusent de rester aussi à l’école pour la préparation des cours, les corrections, c’est parce qu’ils ne pensent pas être aussi efficaces que chez eux, peur d’être dérangé. C’est toute une infrastructure à repenser, une vision individualiste face à une vision collective. On voit bien l’écart culturel à combler… ou pas. Car le rythme et la culture du travail aboutissent à des excès mortels. Mais le fait de faire des TIG comme le nettoyage n’est bizarrement pas repris alors que ça renforcerait le civisme et la cohésion.
  • Abriotde
    Le système Japonnais n’est pas vraiment enviable. Par contre ce qui est enviable c’est la propreté japonaise, pas le communautarisme. La France est beaucoup trop diversifié pour faire un communautarisme “Japonais”. Agir ainsi ce serais renforcer les écoles hors-contrats et donc hors-système et donc cloisonné plus encore les français. Je suis favorable au ménage quotidien ou au minimum hebdomadaire, mais ni a l’uniforme ni au réunion (Connaissez-vous la réunionites en entreprise?)

    Il est faux de dire qu’il n’y a pas de “communautarisme” à l’école. Il y en a mais peu. Il y a des délégué, associations, événements sportifs… et surtout il y a la kermesse au primaire et les soirée étudiantes après le bac.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.