Contraintes et conséquences

Quel est le coût d’un pouet/tweet ? Négligeable, infime ? Pourtant nos actes ont des conséquences.

Sur Twitter et Mastodon “Il est bon mon jambon-beurre” arrosera tous les abonnés du compte, probablement le fil public local de l’instance Mastodon ainsi que ceux qui suivent le hashtag #jambon-beurre. On est au sommet de la vacuité, du futile, de l’inutile. On le fait… simplement parce qu’on le peut.

Imaginez 30 personnes lisant ce message… 30 personnes qui perdront 2 secondes de leur vie à le lire. C’est leur consommer 2 secondes de temps et d’attention.

Internet est un vrai miroir, vous pouvez jouer, acheter, consommer, échanger, produire, partager, publier… Qu’avez-vous décidé de faire et de quelle manière ?

Twitter en limitant ses tweets à 140 caractères a favorisé la brièveté. On a vu où cela menait, il est difficile de débattre, punchlines et phrases assassines au menu. Imaginez que chacun s’impose 3 pouets par jour maximum. Ce qui est rare est précieux. Je crois que ça favoriserait la qualité et l’écoute, que ça diminuerait le futile et l’inutile. On ne pourrait plus échanger sur Mastodon, il faudrait échanger en privé, loin de la foule, des interférences, des quiproquos. En privé on pourrait prendre le temps de s’expliquer, argumenter, rentrer dans le débat, se connaître, se comprendre, s’écouter.

Nous avons un logiciel libre pour bâtir un réseau social plus solidaire, respectueux et responsable. Est-ce que ses utilisateurs vont également se contraindre à être plus solidaire, respectueux et responsable ?

Remarquez que je parle de contrainte volontaire, d’un choix assumé, Twitter impose 140 caractères à ses utilisateurs par exemple quand un logiciel libre comme Mastodon permet de choisir (code source ouvert et modifiable) redonnant de facto le pouvoir à ses utilisateurs.

De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités…

Déjà 3 avis pertinents dans Contraintes et conséquences

  • Helooooohoooo
    Et le plus étonnant, c’est que j’ai déjà écrit le billet de la semaine prochaine (demain c’est plus ludique…) et que je traite justement de ce sujet, en plus de celui de ton billet précédent. Après, je n’ai pas bien compris ta conclusion… un peu trop pressée. J’imagine que tu attends justement que l’on développe le sujet dans des commentaires ? Et non, na na nère, je le ferai chez moi :p
    A bientôt en Orthographie

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.