Apprendre, comprendre…

Puis accepter, dépasser, se résigner ou rejeter.

Je me résigne, beaucoup trop à mon goût. J’ai du temps, des moyens, je suis organisé, je sais chercher, j’apprends (et j’aime ça), je comprends (et je suis pas fatigué), je me remets en cause. En deux mots, capacité et volonté. Pourtant c’est l’échec.

Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. Être (ou plutôt devenir) autonome. Apprendre, comprendre…

Face à l’outil informatique beaucoup essaient d’apprendre (volonté souvent par nécessité), très peu comprennent (manque de volonté, parfois de capacité), une minorité infime devient autonome. L’autonomie à quel prix ? Connaître l’ordinateur, savoir sécuriser son poste et ses comptes, effectuer des sauvegardes, se déjouer des pièges sur le net, accepter et comprendre les conditions d’utilisation des services qu’on utilise, maîtriser le clavier et la souris, comprendre son système d’exploitation, s’informer, savoir utiliser ses logiciels après les avoir cherchés, triés puis sélectionnés…

La complexité de l’outil informatique est trop importante face à la volonté et capacité des individus. On fait peser sur les épaules de l’individu le poids de son échec, en réalité c’est l’échec collectif de tous les informaticiens depuis le début de l’informatique. Nous n’avons pas su rendre l’outil informatique accessible.

Comment reprocher aux gens d’aller à la facilité et d’accepter des conditions d’utilisation de services totalement délirantes, quel véritable autre choix ont-ils ?

Déjà un avis pertinent dans Apprendre, comprendre… :

  • Hello
    Un exemple d’aujourd’hui : j’ai une installation d’une distribution… Ça se passe pas bien du tout en mode graphique, sensé être plus facile mais aucune explication des erreurs et ça se passe bien en installation non graphique. Cherchez l’erreur. Pour une fois que je voulais montrer que c’était simple.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.