Un bref retour sur le Raspberry Pi 3 Modèle B

J’avais précédemment un Zotac ZBOX ID18 (détaillé ici) comme server@home. J’en étais très satisfait même s’il était surdimensionné pour l’usage que j’en faisais. Il a rempli pleinement son office pendant 3 ans : Machine de tests et d’apprentissage (Debian), Media center, serveur de téléchargement, apt-cacher-ng et surtout serveur web pour quelques services dont FreshRSS et Shaarli qui me sont indispensables. Son encombrement réduit, l’absence de bruit, son coût, sa puissance, une connectique complète (HDMI, port réseau Gigabit, 2*ports USB 3.0…) me font dire que c’était un excellent choix.

Malgré cela je commence à rationaliser mon informatique, réfléchir à mes besoins et mes usages. J’utilisais 10% de la machine et psychologiquement (car c’est bien de ça qu’il s’agit), ça me travaillait. Ma mère a fait une mauvaise chute et s’est cassée le bras au même moment que le pc fixe de mes parents montrait de grands signes de fatigue. Après un diagnostic rapide, la panne m’apparaissait complexe à résoudre et puis sur un poste de 2010 en “urgence”… J’avais là une bonne raison d’utiliser plus efficacement le Zotac. J’ai installé Windows 10 dessus puis réinstallé tous les programmes nécessaires pour mes parents, ma mère utilisant certains programmes introuvables sur GNU/Linux pour faire du scrapbooking (c’est moche de devenir vieux ha ha).

Mon regard se porta rapidement sur le Raspberry Pi 3 Modèle B au vu de mes besoins et usages : Coût maîtrisé, encombrement réduit, consommation électrique faible, aucun bruit pour un serveur headless (sans interface graphique) principalement dédié au téléchargement et à la synchronisation de fichiers (Syncthing). Soyons clair, j’en suis satisfait ! Raspbian (basé sur Debian Stretch) ça fait plaisir et le job, j’ai installé OpenVPN, aria2, Syncthing rapidement. Next step Unbound et probablement une galerie photo.

Les inconvénient du Pi 3 :

  • Le processeur (Quad-Core ARM Cortex-A53 1.2 GHz) chauffe de manière importante. Beaucoup recommandent de lui ajouter un kit de refroidissement
  • Le coût : Carte Raspberry Pi 3 Modèle B, kit complet (alimentation + boîtier + kit de refroidissement), carte SD font monter la facture à minimum 60 euros (35 + 15 + 10). Une solution de ce type ne devrait pas excéder 50 euros, un seuil est dépassé à mon avis
  • Le réseau LAN en 100 Mbps bride certains usages, c’est particulièrement visible sur le transfert de gros fichiers
  • Les LEDs éclairent excessivement et peuvent déranger
  • Raspbian Stretch en 32 bits

Au niveau des découvertes :

  • Deux LEDs m’ennuyait, la verte (ACT, card status = état de la carte SD) et la rouge (PWR, power = alimentation). Dans un salon où il nous arrive de dormir, c’est gênant. Bonne surprise, on peut les désactiver
  • Avec le petit ventilateur du kit complet, je tournais en dessous de 35°C. Cependant le bruit causé par ce ventilateur s’est avéré rédhibitoire. Je l’ai finalement débranché et j’ai enlevé le capot haut du boîtier (afin de faciliter l’aération). Je tourne autour des 50°C sans qu’il fasse grand-chose, je l’ai déjà vu monter à 65°C… En gros ventiler ou ne rien entendre, il faut choisir

Voici quelques notes (Raspbian Stretch Lite). Concernant la désactivation des LEDs, elles peuvent vous servir à diagnostiquer un problème donc il ne faut les désactiver qu’en cas de nécessité.

Pour finir quelques liens utiles (j’ai cherché si on pouvait stopper le ventilateur en ligne de commande) :
https://www.raspberrypi.org/documentation/usage/gpio-plus-and-raspi2/README.md
https://sourceforge.net/p/raspberry-gpio-python/wiki/Home/
http://www.barryhubbard.com/raspberry-pi/howto-raspberry-pi-raspbian-power-on-off-gpio-button/
https://raspberrypi.stackexchange.com/questions/12966/what-is-the-difference-between-board-and-bcm-for-gpio-pin-numbering
https://stackoverflow.com/questions/24226310/valueerror-the-channel-sent-is-invalid-on-a-raspberry-pi-controlling-gpio-pin

Déjà 24 avis pertinents dans Un bref retour sur le Raspberry Pi 3 Modèle B

  • Chris
    Salut Cascador, j’utilise aussi un RPI3B avec Yunohost pour les mêmes usages (Shaarli, FreshRSS…etc). Petite question, tu es resté sur la carte sd ou tu utilises un disque dur pour la distri et les données ?
  • Chris
    Du coup j’ai pas de media center non plus car même abo ;-) Là je suis sur carte sd, je me pose la question justement de trouver un système pérenne dans le temps avec l’usure de la carte. Actuellement je n’ai pas de save de mon RPI, du coup je pense à un dd pour cloner la carte complètement, mais bon vers clé usb ou ce genre de chose ça parait pas fiable, et mettre un disque dur entier en face un peu surdimensionné, car je n’utilise que 3/4 go max sur le RPI.
  • Chris
    Comme tu le dis l’usure n’est pas un souci sur le coût, je prends des cartes 8/16go donc en acheter une tous les ans c’est pas une ruine démentielle ^_^ Il faut que je creuse la commande dd. J’ai déjà fait des essais, mais je ne trouve pas ça hyper intuitif comme outil pour faire un coup de temps en temps des tests de récupération de sauvegarde. Je croise les doigts pour qu’un jour il existe un outil dans l’admin de Yunohost qui permette de faire des backups automatisés en mode graphique (et choisir destination réseau…etc). Dans l’intermédiaire j’ai commencé à récupérer des vieux disques durs, je pense que je vais garder la carté mémoire et automatiser des “dd” réguliers vers le disque dur. Comme ça quand la carte mémoire grille j’ai juste à relancer une restauration. C’est pas optimal mais ça va quand même. Merci pour le lien, je lis ça :)
  • Cyril
    Il me semble qu’il y a moyen d’utiliser la carte seulement pour booter et d’avoir un DD pour le reste.
    Après, ça reste surdimensionné d’avoir un DD en face du RPI en termes d’encombrement.
  • Cyril
    D’ailleurs, je réfléchissais à intégrer un RPi (voir un DD) dans le boitier d’une alimentation et en faisant tourner le ventilo doucement pour générer un flux d’air.
  • gwado
    Il y a quelques boîtiers sympa pour le Pi3 et un disque dur.
    Par exemple, le PiDrive de Western Digital : http://wdlabs.wd.com/products/true-bamboo/
    Ou ceux proposés dans le store d’OSMC : https://osmc.tv/store/product/osmc-pidrive-case/
    Il y en a certainement d’autres sur eBay ou Aliexpress, par ex.

    J’ai également un Zotac ID18, et je suis du même avis que toi, il est surdimensionné. Je m’en servais comme media center + steam (affichage sur la tv du jeu lancé sur ma tour) + navigateur web pour voir quelques matchs de foot en streaming.
    Mais le chromecast, la steam link et un raspberry pi font ça très bien. C’est effectivement 3 matériels au lieu d’un mais ils font ce qu’ils ont à faire de la meilleure manière. Et c’est plus facile à utiliser aussi.

    Ce qui me manque est un vrai serveur de musique qui prend en charge mes fichiers stockés sur mon NAS mais aussi Spotify. Volumiio fonctionne mais n’est pas très ergonomique.

    Je ne sais plus quoi faire de mon Zotac du coup. :)

    Des problèmes de riches…

  • ça va faire plusieurs année que j’ai des raspberry pi et je confirme… les carte sd c’est chiant… j’ai eu une meilleur “stabilité” dans le temps avec des cartes de classe < 10… mais bon pas de stat la dessus. mais sur les classe 10 que j'ai eu j'ai eu des erreurs d’écriture au bout de quelque semaines/mois.

    Pour moi, la solution a été mon nas… il sert uniquement en serveur de fichier/dlna.
    Des systèmes de fichiers sont monté en NFS sur le PI.
    Quand tu dl un fichier tu le dl directement sur le partage qui va bien. ça limite les accès à la carte.
    déporter les logs aussi… enfin bref pas de solution miracle. La carte SD ce n'est vraiment pas fiable. J'ai une plein de casse…

    Point positif au défaillance de la carte SD… tu sauvegardes…tout… absolument tous… plusieurs fois… j'ai un cronjob qui tourne tous les jours et qui me sauvegarde tout avec borgbackup <3 dont je suis tombé en amour…
    Je sauvegarde mon /etc, /home, et d'autre comme /var/www parce qu'en on est pas google chaque Mo compte ;).

    Sinon faut reconnaître que ça fait le travail. Afficher quelques sites (dokuwiki, shaarli, gitea), des outils de gestion de tache genre taskwarrior. Avoir un espace de dev (je code avec vi… déformation professionnel… j'ai pas eu le choix… on ma forcé) accessible partout avec shellinabox (télé-maison comme dis Genma). et finalement faire tourné tous ce que l'on peut vouloir… un serveur mosquitto pour collecter les messages MQTT de ses sondes NodeMCU.

  • marc L
    Hello à tous j’aime bien votre blog sur le raspi . J’utilise plusieurs raspi 2 et 3 depuis deux ans et je n’ai actuellement eu qu’une carte sd qui a planté. En général mes pi tournent 8 a 10 h par jour au boulot et chez moi pour faire de l’affichage dynamique (page web et twitter en défilement automatique.
    bien à vous

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.