Perso : Je vous prie de m'excuser

Je vous prie de m’excuser pour le billet La lumière s’est éteinte. Vous allez penser que c’est ridicule mais je n’oublie pas respect, confiance, responsabilité. Je vous dois des excuses et des explications.

Madame m’a fait une grosse frayeur et ça m’a remué. Je pense que ça va rester d’ailleurs. Femme me répétait qu’elle s’attendait au pire, qu’elle était prête… ça m’a remué. Finalement elle a quelques kystes et adénomes, rien de grave mais elle va avoir le droit à ce que je la sermonne tous les ans pour qu’elle aille se faire contrôler dorénavant. Donc un gros gros ouf de soulagement.

J’en profite pour rappeler à tous que lorsqu’on ressent des douleurs, une grande fatigue, la première chose à faire c’est de les écouter. J’ai parlé de l’écoute, la première personne à écouter c’est soi-même. Quand vous avez mal c’est votre corps qui vous dit que vous tirez trop sur la corde ou que quelque chose ne va pas. Ce n’est pas quelque chose qu’il faut remettre à demain, c’est une priorité haute qu’il faut traiter le plus rapidement possible. Un job vous pouvez le perdre c’est grave mais vous avez des chances d’en retrouver un. Votre vie, votre santé physique et mentale, c’est pas le même niveau. Dédicace à un abonné au Ciflox.

Je vous prie également de m’excuser pour le long silence d’un mois. Comme tout le monde une vie bien remplie, le petit malade, le boulot, très peu de temps et puis l’absence d’envie d’écrire liée aux doutes sur la santé de Madame.

Les mots sont parfois trop lourds à porter, on sous-estime leur poids, leur pesanteur. On les lâche souvent trop rapidement. Le silence à ceci de réconfortant qu’on ne s’endette pas dans des explications et des excuses pourtant nous devons, chacun de nous, maintenir un semblant de communication avec nos semblables.

Aucun avis pertinent dans Perso : Je vous prie de m'excuser

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.