Comme un doute

Firefox est un excellent navigateur, je pense qu’on sera tous d’accord là-dessus. Cependant j’ai comme un doute sur la fidélité de ses utilisateurs… notamment la mienne.

Partons de l’hypothèse que demain Firefox devienne deux fois plus lent que Chromium/Chrome ou encore que les extensions qui ont fait le succès de Firefox ne fonctionnent plus dessus, Firefox serait-il encore apprécié et utilisé ?

Je ne doute pas de l’existence de personnes convaincues par le Libre au point de faire passer leurs convictions avant leurs usages (en utilisant des outils plus éthiques mais moins fonctionnels par exemple). Je crois cependant que l’écrasante majorité des utilisateurs va « simplement » au mieux/meilleur.

En ce qui me concerne si Firefox perdait les principales extensions que j’utilise, je basculerais sur Chromium direct. A mon avis beaucoup de personnes se mentent sur leur prétendue fidélité aux logiciels libres. Sommes-nous avant tout des personnes qui utilisons, discutons et partageons autour de l’informatique, d’Internet, du Libre et de Linux ou des libristes ? Un libriste ne se poserait pas la question de quitter Firefox car c’est l’alternative la plus sérieuse techniquement et la plus respectueuse de la vie privée face à l’hégémonie de Chrome.

La plupart d’entre nous est technophile, nous aimons la technique, l’informatique, Internet, Linux et le Libre mais notre priorité première est, je le crois et je le crains, la meilleure solution technique et financière (gratuite…). Avant les convictions et l’éthique.

Finalement le doute que j’avais se transforme en reproche à mon égard, je suis avant tout fidèle à l’excellence technique devant l’excellence éthique.

Déjà 48 avis pertinents dans Comme un doute

Si je suis sur Firefox, c’est tout d’abord du fait de la qualité de ses extensions. Mais aussi à cause de la richesse de ses options de configuration et au final de la possibilité de protéger ses données de navigation.

Aucun doute possible. ;+)

Salut,
Si Firefox perd ses principales fonctionnalités je basculerai sur une alternative libre tel-que QupZilla.
D’un point de vu technique il faut bien voir que le choix des ingénieurs de Mozilla est :
A/ Garder la compatibilité avec toutes les extensions et avoir un Firefox 2 à 3 fois plus lent que Chrome
B/ Remettre à plat l’API des extensions et avoir un Firefox qui sera plus rapide que Chrome (oui le projet servo a montré que c’était très largement possible)
Le compromis est donc de repartir sur une base saine qui va tuer sûrement plein d’extensions, mais il y en aura de nouvelle qui arriverons pour remplacer les anciennes (petit à petit), ça viendra surtout que l’API sera compatible au maximum avec celle de Chrome, donc bonjour les extensions Chrome.

Et donc les utilisateurs (comme vous) menace de quitter Firefox quelque soit la solution choisie (A ou B) car ils ne sont pas capable de faire des compromis …
Un navigateur se doit d’avoir un parseur HTML, une VM javascript, un moteur CSS le plus performant possible sans être retenu par des extensions dépendant d’une API faites dans les années 2000 ou tous les programmes était single thread et le javascript et le HTML n’était pas du tout ce qu’ils sont devenu aujourd’hui.

>je suis avant tout fidèle à l’excellence technique avant l’excellence éthique

Coup de chance. Avec Servo tu vas avoir les deux !

Hmmm c’est une réflexion intéressante. Mais ça serait voir un monde plus petit qu’il ne l’est : Firefox est LE gros navigateur libre/éthique. Mais il n’y a pas que Chrome/Firefox/Safari/IE. Il existe pleins de petits navigateurs (libres) alternatifs.
Dans mon cas j’était un gros utilisateur de Firefox grâce à l’extension Vimperator. Avec la transformation (pour le bien mais c’est mon avis) actuelle de firefox et l’abandon d’anciennes api pour une unification vers les webextensions (similaires à chrome) vimperator ne sera plus possible sur Firefox à partir de la version 57 et déjà actuellement, chaque nouvelle version de Firefox rend de moins en moins compatible vimperator. J’ai du coup abandonné le ptit panda roux. J’ai testé un peu chrome et quelques addons « similaires » à vimperator. Mais bon rien n’arrive à la cheville de vimperator. J’ai donc cherché un peu plus loin et je suis tombé sur un ptit inconnu : Qutebrowser. Il utilise le moteur de chromium, basé sur Qt et python et s’inspire très largement de vimperator. Il est cependant très peu connu et pourtant parfaitement fonctionnel. Il ne dispose pas d’extension (pour le moment) et possède un rythme de parution plutôt léger mais c’est un projet libre mené par un seul dev (et quelques contributeurs supplémentaires).

Des navigateurs alternatifs il y en a en fait pas mal et mêmes certains avec leur propre moteur de rendu (dillo, netsurf par exemple). Peu sont à la hauteur des ténors mais de nombreuses niches existent et pourraient y trouver leur navigateur de choix. Ne devrait-on pas un peu plus médiatiser tous ces navigateurs ?

Et pour en revenir à Firefox, la tendance actuelle est donc de virer les vieilles api (xul, xpcom) pour aller vers les webextensions. Ça a plusieurs avantages : virer des morceaux de gecko plus trop trop maintenu globalement obsolète, pouvoir repenser un peu l’architecture globale en remplaçant par des morceaux issus de servo et multi-threadé un peu (beaucoup) le bousin.
Moralité on ressent déjà de grosses améliorations de performances qui le mettent déjà au niveau de chrome voir mieux et plus léger en conso de ressources. Et ça devrait continuer avec l’avancement du projet quantum (nom, on ne peut plus inadéquat m’enfin).

Sujet important qui à mon humble avis ne s’applique pas à Firefox, car pour moi il est bien le meilleur navigateur, donc la question ne se pose même pas (à mes yeux) : c’est libre, et au top. Mais je ne pense pas que j’utiliserai un navigateur fermé, quoi qu’il arrive.
Par contre, si tu me pose la question pour une suite bureautique, disons LibreOffice Vs Microsoft Office, là, c’est une autre histoire… Ou bien Aimp vs n’importe quel player libre. Ou bien Gimp Vs Photoshop. Là, ce sera beaucoup plus difficile d’être libriste, effectivement.
J’ai franchement du mal à comprendre cet engouement pour Chrome/Chromium. Ne trouvez-vous pas que vous êtes déjà assez dépendant de Google, pour en plus utiliser leur navigateur ? Le jour où tous les navigateurs auront disparus au profit de Chrome, il ne faudra pas venir se plaindre.
Plop.

Je me suis posé à peu près la même question quand j’ai eu vent de l’auto-prophétie sur la mort de Firefox : S’il meurt, suivrais-je les fork ?

Je suis utilisateur de Firefox depuis au moins 12 ans, et je sais qu’à l’heure actuelle ce n’est pas le plus performant, pourtant je suis encore avec.
Il me bouffe la RAM sévère, hyper long à se lancer sur un disque mécanique, ne gère pas bien la décharge mémoire, … mais je fais avec, parce que c’est le meilleur choix ou compromis pour moi.

Maintenant si jamais il venait à devenir hyper lent ou ne plus supporter les fameuses extensions, il y a un problème de besoin. Et si le soft ne peut pas combler ce besoin, chacun ira forcément voir ailleurs.

Perso j’ai déjà testé Chromium mais je m’y fais pas, je lui préfère encore Opéra (vilain proprio), qui fonctionnait très bien, du moins sous Windows.
Sinon il y a des tas de ‘petits’ navigateurs libres qui font le taf, parfois maintenus par un seul dév : C’est certainement cette voie que je choisirais, quitte à devoir changer de navigateur peu de temps après.

Salut mon bon Maxou,

Pour ma part j’ai un certain dédain pour Chrome/Chromium et je n’ai pas réellement de reproches à formuler envers Firefox. Disons qu’au final je ne regarde pas trop « à côté » (les autres navigateurs) ainsi je ne suis pas déçu par Firefox lol.

Pour ma part ce sera forcément entre des « gros » navigateurs comme Chromium/Firefox car niveau boulot, je dois utiliser les navigateurs de référence.

Tcho !

Salut ,

J’utilise exclusivement Firefox depuis une plombe (minimum 10 ans), j’en suis satisfait et idéalement je ne compte pas en changer mais je souligne le fait que mes choix sont avant tout guidés par l’utilisabilité : il faut que ça marche (bien) avant tout. Si demain ça fonctionne mal, il est probable que je vais changer de crémerie.

Je voulais souligner le fait que je pense qu’on est nombreux dans ce cas mais aussi que je suis dans le faux, je m’attache davantage au « comment » (réponse technique à un besoin) qu’au « pourquoi » (répondre correctement et de manière éthique au besoin).

Concernant la domination, tu sais bien que je domine tout le monde (et puis tu aimes un petit coup de cravache de temps en temps) ;)

Tcho !

Yo ,

Déjà je tiens à dire que ton pseudo est une honte ;)

Je vais me faire l’avocat du diable concernant Chrome/Chromium : 1/ Il est poussé/installé avec de nombreux logiciels comme Avast 2/ Google pousse massivement Chrome : Publicité, récompenses pour bugs/failles, applications ne fonctionnant qu’avec Chrome/Chromium (Signal, Chromecast…), développement, etc. 3/ La galaxie des services Google pousse à utiliser Chrome : Gmail, Android, etc.

On pourra dire ce qu’on veut, Chrome/Chromium sont de très bons navigateurs. Techniquement… beaucoup moins d’un point de vue éthique.

Tcho !

Salute ,

Ne devrait-on pas un peu plus médiatiser tous ces navigateurs ? –> D’un point de vue professionnel je reste sur les pointures : Chrome/Chromium, Firefox, IE. A partir de là je ne vais pas aller sur des petits navigateurs. En ce qui concerne le grand public, Chrome est déjà le grand gagnant et depuis un moment. Concernant le Libre je suis de ton avis, ça ferait du bien de faire la pub des autres « petits » navigateurs.

Tcho !

Salut père donc tu es sur Firefox avant tout pour ses qualités techniques pas ses qualités éthiques ?

Tcho !

Hello ,

Je crois que tu es passé à côté du message en pointillé de cet article, il était question de faire réfléchir chacun sur ses priorités : technique ou éthique.

Toi et répétez les bonnes raisons des changements qui arrivent sur Firefox mais l’utilisateur lambda s’en cogne. C’est du dialogue de technicien tout ça, l’utilisateur se moque du pourquoi le navigateur est lent, il veut juste le meilleur et que ce soit rapide.

Tcho !

: oui c’est un argument technique la migration des api toussa toussa. Mais ce qu’il faut voir c’est que la grande majorité des gens utilisent un set assez restreint d’addons. Et que les addons les plus populaires seront migrés sur la nouvelle api (si ce n’est déjà fait). Donc l’utilisateur lambda n’aura probablement pas de soucis.

Perso je reviendrai peut-être à firefox si le projet quantum se passe bien et si de nouvelles api permettent la résurection de vimperator.

Tu dis être dans le faux en étant dans le pourquoi ( voir ta réponse à Alter), mais si demain on ne propose plus de réponse fiable à un besoin technique de manière éthique, le choix sera vite fait pour une très grosse partie des libristes que nous sommes ;)
Sans concurrence (libre ou pas), l’excellence technique ne sera probablement plus atteinte non plus par les nouveaux détenteurs de monopole.
Yo ,

C’est clair que sans concurrence, une entreprise se foule moins. Cela n’empêche que même si le niveau technique est bas l’utilisateur continuera à prendre le meilleur logiciel/outil (le moins pire).

Tcho !

mes réflexions s’étirent en général en longueur, ça s’étend sur plusieurs articles. D’ailleurs j’ai prévu de faire un fil d’Ariane pour moi et les lecteurs.

Avec cet article j’ouvre une nouvelle réflexion. Moi utilisateur ma façon de penser pose un problème. Si maintenant on se place côté développeur ? L’excellence technique avant une réflexion éthique et même une réflexion tout court (combien d’outils inutilisables et/ou inutiles par exemple ?). Si le mec qui crée un outil ne commence pas déjà par réfléchir à quoi répond sa solution, à quels besoins, de quelle manière, pour qui, etc. On se retrouve avec des centaines de marteaux différents qui fonctionnent chacun sur un clou différent/particulier. La technique c’est une sorte de spirale du vide, tu peux passer des heures à faire un truc qui ne sert à rien.

Tcho !

, je pense que tu dis ça pour rigoler mais au cas où je considère qu’utiliser Chrome (profilage, vie privée, hégémonie de Google, etc.) pose bien davantage de problèmes éthiques que Firefox.

Tcho !

Pour suivre le développement de Firefox je dois souligner un truc : Mozilla est le seul acteur a proposer un moteur web qui ne dépend pas d’une grosse entité (je dis moteur web pour regrouper tout le bouzin de parsing html, application de style CSS, exécution JS etc).
Aujourd’hui le choix c’est :
– Blink (soutenus par Google)
– Webkit (soutenu par Apple)
– EdgeHTML (soutenu par Microsoft)
– Gecko (soutenu par Mozilla + le projet expérimental servo qui est en cours d’intégration progressive)
– Tous les autres moteurs web sont anecdotiques et ne permettent pas de naviguer sur tous les site/webapp (et à mon avis, vu le travail énorme qu’est devenu la création d’un moteur web ces projets sont voué à l’échec)

Donc tous les autres navigateurs prétendu libre (vivaldi, epiphany, …) se basent sur blink ou webkit et dépendent donc d’entité qui n’auront pas forcément intérêt dans le futur à continuer à faire du libre… (tient essayez donc d’installer µBlock sur Chrome pour Android, ce blocage n’est qu’un aperçu de ce qui arrivera si Google gagne complètement). Autre exemple Blink ne permet pas de contrôler ce qui passe sur websocket (donc les pub peuvent passer sans être bloquées par aucune extensions)

De plus d’un point de vu purement technique Firefox progresse énormément depuis qu’ils ont décidé d’abandonner XUL. J’ai fait 2 webapp de visualisation d’outils industriel qui utilise svg pour l’une et canvas pour l’autre; elles font travailler les moteurs web énormément et peuvent mettre à genoux un petit PC : y a 2 ans c’était Chrome qui dominait sans appel, aujourd’hui Firefox est revenu à son niveau et consomme 2x moins de ram que Chrome dans sa dernière version. Vraiment le travail des ingénieurs de Mozilla est impressionnant et je vous encourage à suivre leurs efforts : https://hacks.mozilla.org/
Le projet servo a montré (https://www.youtube.com/watch?v=u0hYIRQRiws), à mon avis, que Firefox a le potentiel pour avoir le meilleur moteur web j’espère qu’on leur laissera le temps d’y arriver.
Si le compromis c’est de passer par une période transitoire avec des extensions qui ne marche plus et seront à refaire moi ça ne me dérange pas; les extensions ça va ça vient il faut que la base soit Rock-stable / Rock-fast et hackable après l’intendance suivra.

le nerf de la guerre pour une fondation comme Mozilla reste le nombre d’utilisateurs, l’utilisateur va voir ailleurs dès qu’il ressent une lenteur, dès qu’un truc ne fonctionne plus, dès qu’un copain lui dit prend ça c’est mieux. Hormis des techniciens et des sympathisants du Libre comme nous, je crains que la messe ne soit déjà dite concernant Firefox quand on voit les parts de Chrome.

Ce que je veux dire par là c’est que même si Firefox arrive à tenir la dragée haute techniquement si il ne ramène pas plus d’utilisateurs alors ça précipitera de toute façon Firefox vers sa fin. Je ne vois rien qui soit fait par Mozilla (y compris les améliorations techniques) qui risque de faire pencher la balance en sa faveur. Chrome est partout et la galaxie des services Google n’aide pas.

Tcho !

Avec des si, on met Paris en bouteille…
Et si demain Firefox se mettait à fliquer ses utilisateurs et à revendre leurs données au plus offrant…
C’est quoi cette hypothèse sans fondement ?

Ca fait longtemps que Firefox à perdu des plumes vis à vis de Chrome, plus lourd, plus lent et niveau extensions, innovations Chrome fait aussi bien voir mieux que Firefox… pourtant, pour ma part, je continue à utiliser Firefox.

Je n’ai aucune raison de changer tant qu’il répond à mes besoins. Par contre je ne suis pas un libriste-intégriste-pur-et-dur: Si je ne trouve pas quelque chose qui me convient en libre, je me rabat sur une solution propriétaire: exemple typique qui utilise les pilotes nouveau avec un GPU nvidia? Pas moi.

J’espère que Firefox va se reprendre en main en quand même, ce serait tellement bien une version Lite, avec juste le navigateur et les extensions ! Ce serait dommage de voir quitter Firefox quand même
Pour moi c’est sûr que le technique passe avant l’éthique. Si une solution ne répond pas à mon besoin, je ne l’envisagerai même pas, éthique ou non. L’éthique entre en jeu quand vient le temps de départager les candidats intéressants. Pour l’exemple, depuis un moment Firefox est devenu stupidement lent sur mon téléphone intelligent (30 secondes pour charger une page ? 10 secondes pour réagir à un clic ? fait planter ma musique en arrière-plan ?) et je ne l’utilise presque plus, au profit du navigateur par défaut (nommé sobrement Internet). Si la même chose arrivait sur PC, j’irais voir chez d’autres projets libres.

Pour ce qui est de la guerre entre Firefox et Chrome, à mon avis ça a peu d’importance. Évidemment, dans le libre en général, on essaie de distribuer des solutions éthiques au plus grand nombre, mais l’objectif premier reste de donner l’option aux gens qui la désirent. Personne ne se demande dans combien de temps LibreOffice sera plus populaire que MS Office, VLC plus populaire que WMP ou l’équivalent actuel sur Windows, GIMP plus populaire que Photoshop, etc. Pourtant je ne vois personne s’inquiéter non plus de l’avenir de ces projets ou remettre en question leur utilité. Ils ont des avantages et des défauts, ils répondent à un besoin et ils ont leur public.

Pour moi l’important c’est que Firefox survive en restant utilisable et fidèle à ses principes. Est-ce que Firefox peut survivre sans dominer le marché ? Je crois que oui; même si Mozilla venait à s’en départir le projet est assez phare pour subsister sous la forme d’un fork au besoin, comme l’a fait LibreOffice. Je pense que maintenant que tout le monde sait que Chrome a gagné la course, Mozilla peut se donner le temps de se refaire une jeunesse et repartir plus fort. Si dans quelques années il reprend une bonne part de marché, tant mieux. Mais je suis davantage intéressé par la qualité du produit que par son nombre d’utilisateurs.

Oui, la guerre est surtout commercial et à ce jeux là c’est sûr la force de frappe de Google est indéniable : préinstaller Chrome en payant les constructeur de PC et la plupart des antivirus Windows, Mozilla ne peut (et ne doit) pas rivaliser.

Vois y un tout petit reproche que j’espère constructif ;) : les blogs comme le tient qui s’adresse à un public un peu plus technique que la moyenne devrait aussi montrer les progrès de Firefox. Comme la gestion des onglets de la version 55 : dispatchés dans 4 process qui se partage les threads de plusieurs onglets plutôt qu’autant de process que d’onglet comme dans Chrome, ce qui est un bien meilleur compromis technique pour quiconque a plus de 4 onglets ouvert : ça fait 1 point indéniable pour Firefox.
Et si Mozilla arrive à mettre en place un webrender de servo (ou concept équivalent) dans Firefox, alors là la différence niveau performance sera carrément significative en faveur de Firefox. Sans compter tout le code écrit en Rust intrinsèquement plus sûr que le C++ utilisé par tous les concurrents (Firefox y compris) qui devrait rendre Firefox de plus en plus sûr (moins de faille lors pwn2own), ça peut faire des petit plus qui feront la différence dans quelque année. Bref, selon moi la pente est rude mais rien n’est perdu tant qu’il y a des ingénieurs compétent chez Mozilla et c’est le cas.

A côté de ça, maugréer la perte d’extensions qui seront tout autant perdu si on choisit Chrome comme navigateur je vois pas trop l’intérêt par exemple.

Yo ,

« Avec des si, on met Paris en bouteille… » –> Actuellement pas mal d’utilisateurs partent vers Chrome/Chromium car ils trouvent Firefox très lent (voir le commentaire de par exemple) et certaines extensions ne vont plus fonctionner (voir le commentaire de @lord) donc comment dire que mon propos est justement très réaliste…

Tcho !

en fait j’ai pris comme exemple Firefox et le moins qu’on puisse dire c’est que ça passionne les foules mais le vrai propos de cet article c’est la priorité donnée entre l’éthique et la technique. De base on ne devrait pas avoir à parler de technique car d’un point de vue éthique Firefox est très au-dessus de Chrome.

Au final est-ce que c’est important que les reproches (techniques) adressés à Firefox soient fondés ? Non pour la simple et bonne raison que Chrome peut être meilleur techniquement, il trompe et abuse l’utilisateur, il rompt la confiance entre l’utilisateur et l’outil qu’il utilise.

Tcho !

Salut,
En ce qui me concerne, mon informatique n’est pas différente du reste (ex. nourriture, transport, etc) : l’éthique d’abord ou ca passe par dessus bord. Je n’ai aucun problème à renoncer à [projets/envie/fonction/outil] si ceux ci voient ou transforment les gens en codes barres sur deux pattes, les choses en « greenwashing », les téléphones pseudo-intelligents en bracelets électroniques, etc.

On trouvera cette posture un brin exagérée mais je crois que c’est plutôt le monde qu’on nous « propose » qui est exagéré et croyez le ou non mais renoncer, quand c’est pleinement assumé, procure en fait un grand sentiment de liberté.

En ce qui concerne Firefox en particulier, je rejoins ce que dit Bruno dans le dernier paragraphe de son commentaire ; cette obsession de la part de marché me semble un peu inappropriée. Si Linus Torvalds ou Theo de Raadt c’etaient souciés de ca…

Salute ,

Attention quand-même concernant la part de marché, c’est pas 3 développeurs amateurs dans leur garage qui développent Firefox, il y a des ingénieurs et développeurs rémunérés par Mozilla pour développer Firefox. Si demain Mozilla n’a plus de sous dans les caisses, ça n’évoluera pas de la même façon et c’est là que la part de marché a son importante pour Mozilla.

Tcho !

Hello,
Si je reste sur le seul Firefox, ce qui me fait persister ou pas, c’est pour l’éthique et la capacité à tourner sur ma machine…Et malheureusement, j’ai fait une croix dessus sur le netbook pour aller vers « moins pire » que Chrome : Opéra. Mais sur le mobile, c’est mon unique navigateur ce qui est un paradoxe car apparemment son utilisation est minoritaire.
Globalement, je privilégie le libre quand je peux mais mon choix se porte à la fois sur la performance (ça bloque ou pas), le pratique et comme dit Cyrille par ailleurs, on ne peut oublier le coté gratuit du truc. Sans oublier que libre n’impose pas gratuité, justement. Exemple pour Walabag et son service associé, … Même si maintenant je me passe aussi de cela.
Alors après, l’avenir de Firefox est justement de prendre en compte son public coeur de cible. Il ne faut plus miser que sur l’éthique. Opéra a bien compris l’impasse dans laquelle il se trouvait avec son moteur face à la machine Google. Donc ils ont préféré travailler autrement. Jusqu’à quand le pourront-ils? Firefox n’aura d’avenir que s’il cesse de s’attaquer frontalement et de suivre les perpetuelles évolution qu’impose Google comme Microsoft le faisait à son heure de gloire. Gecko est en bout de course peut être ou mérite mieux ….mais c’est là que ça coince : trouver du monde pour ça. Google et Microsoft drainent tellement de développeurs à eux.

Enfin bon, j’utilise quand même encore FF sur toutes mes machines les plus performantes.

« Au final est-ce que c’est important que les reproches (techniques) adressés à Firefox soient fondés ? »

Pour moi oui, et pas seulement parce que ça peut convaincre aussi les personnes qui on plus d’attachement à la technique (je suis parfois ce genre de personne) ; mais dans mon cas j’ai aussi de l’empathie pour les ingénieurs de Mozilla. Sûrement parce que je suis parfois dans la même situation : on me reproche des trucs dans mes app que j’ai amélioré depuis … mais les utilisateurs (les commerciaux dans mon cas) n’ont jamais lu mon mémo, pas re-tester etc et donc ne font pas une « bonne pub ».
Aujourd’hui par exemple : si un utilisateur expérimente une consommation RAM plus importante avec Firefox que Chrome avec une dizaine d’onglets soit il est dans un cas extrêmement rare soit c’est un problème d’extension merdique (mon regard se pointe sur adblock en finissant cette phrase)

Cascador : Certes c’est un aspect de la chose. Mais disons que l’action Mozilla n’existant pas, ni la fondation ni la corporation ne souffrent vraiment d’une part de marché mondiale à moins de 6% (voir dernier bilan en date). Imaginons (ou rêvons) d’un Chrome dans cette situation, pas sur que l’entité Alphabet dans son ensemble serait encore viable*, en tout cas du point de vue des « investisseurs ».

Après reflexion, cette notion de parts de marché est capitale surtout pour dire qui est le boss. Ce qui je l’accorde, n’est pas rien, ne serait-ce que pour imposer « de facto » ses standards comme on impose ses morpions l’air de rien.

*http://www.zdnet.com/article/why-is-chrome-so-important-to-google-its-a-locked-in-user/

Question subsidiaire : le budget marketing de Mozilla est il plus important en Allemagne ou le 20% est juste une anomalie que la science ne peut encore expliquer ?
http://gs.statcounter.com/browser-market-share/all/germany

Je ne suis pas du tout convaincu par ta réponse.
Alors oui, Chrome est plus performant que Firefox, rien de nouveau… Si on a une petite machine qui rame, OK, ça peut être une raison (quoique si la machine à peu de RAM pas dit que passer à Chrome soit judicieux).
Pour le reste, surfer sur le net, ce n’est pas comme jouer un un FPS pour lequel un gain de performance même minime peut faire une différence!
Je parie que si on filme l’affichage de pages web sur une même machine sans montrer l’interface et qu’on demanderait de dire si la page est affichée avec FF ou Chrome, le taux d’erreur dans les réponses serait assez élevé!
Et puis ce n’est pas comme si Mozilla n’avait rien dans ses cartons… C’est vrai que ça à pris beaucoup de retard, que Mozilla à fait de mauvais choix, etc.. Si on tourne le dos à un projet à la moindre difficulté, faut pas s’étonner de ne plus avoir de choix!
En plus la vitesse de la connexion internet détermine bien plus les performances qu’un browser amha…

La question des extensions est différente, je comprend que les développeurs râlent de se voir ainsi limités mais il faut aussi comprendre les choix de Mozilla qui ne peut pas faire évoluer sont produit tout en préservant cette flexibilité (on se plaint des performances et de la sécurité et quand on veut changer les choses, on râle… il faut savoir). Je comprend le besoin de de chercher des alternatives, mais parce que ca ne fonctionnera peut-être plus à partir de FF57, on change (on est toujours à FF54 et ça fonctionne toujours), de plus quand on jette un œil à la page de Vimperator, on voit que les devs sont activement occupés à migrer vers WebExtensions, bref dans cet exemple précis, je vois qu’on quitte par avance Firefox à cause d’une extension qui est activement migrée vers e10s et WebExtensions.

Moi ça me fait penser à systemd… j’ai vu toute sortes de choses passer… au final, je constate que hormis quelques puristes, les utilisateurs lambda vivent très bien avec ce système d’init…

Je reviens juste pour dire qu’il faut vraiment tester Firefox Nightly (en ce moment en version 57). Et pour le coup la question sera renversé : que reste il à Chrome ? (à part le plaisir d’utiliser plus de RAM je vois pas).
Après c’est vrai j’utilise pas trop d’extensions (tout ce que j’utilisais c’était des extensions développeur mais maintenant les outils intégrés on largement pris le relais) et la seule extension qui compte (https://www.eff.org/fr/privacybadger) est compatible.
Bon ok, c’est une version étiquetée instable et n’arrivera stable que en novembre, mais d’après mes tests les écarts de performance sont significativement en faveur de Firefox et il est très stable, ça devait donc être signalé.
C’est simple il fonctionne tellement bien que je l’ai mis en navigateur par défaut et me sens même obliger de revenir le signaler ici : « l’hypothèse que demain Firefox devienne deux fois plus lent que Chromium/Chrome » … bas c’est pas pour demain (l’inverse par contre…)
Bonjour,

je viens de mettre à jour mon firefox nightly sur ma (mes…) Debian/Stretch et il fonctionne bien plus vite que la version 55; je la trouvais un peu buguée, cette version 55.
Par contre, je ne comprends pas comment on peut brader ses libertés pour quelques pouièmes de RAM ou de vitesse…

Je n’ai aucune idée de ce que vous faites avec Firefox. Ma machine principale n’est pas particulièrement récente (core2 duo, 4 GB RAM, 2009) et j’utilise intensivement Firefox au quotidien. Certaines extensions (à commencer par les fuites mémoire de Flash) peuvent être parfois pénibles …
J’ai commencé avec Netscape dès sa création (1994), je suis passé à Firefox dès la version 0.9 (2004) et j’y suis resté fidèle depuis : tant pour des raisons éthiques que pratiques.
En cas de soucis – c-à-d. rares incompatibilités – j’utilisais Opera (jusqu’à la version 12.16) et maintenant Vivaldi.
Mes test de Chrome se sont arrêtés lorsque j’ai constaté qu’il se mettait à jour tout seul sans même l’utiliser (passage de la version 2 à 4).
En lisant les commentaires et critiques depuis de nombreuses années, j’ai le sentiment d’entendre des enfants gâtés se plaindre que rien n’est jamais assez bien pour eux.
Il serait bon de mettre en perspective les moyens de Firefox (et de Thunderbird auquel je suis également fidèle depuis Netscape) avec ce qui est réalisé sans mettre en péril la vie privée des utilisateurs et sans inventer de « pseudo standard ».
Avant de râler contre Firefox et de faire des déclarations d’infidélité et des menaces, essayer seulement d’imaginer ce que serait Internet et le Web sans Firefox et Thunderbird …
Alors, même si Firefox n’est pas parfait, même si à l’avenir l’une ou l’autre de vos extensions « préférées » ne fonctionne plus, il n’y a aucune raison de faire un caprice et de quitter une solution libre et respectueuse de votre vie privée.
Yo,

Je suis très satisfait de Firefox, je l’utilise tous les jours depuis de nombreuses années, il y a marqué le contraire dans l’article ? Je rappelle le : « Partons de l’hypothèse ».

Tcho !

pour ma part, comme les nouvelles versions de Firefox ne reconnaissent plus certaines extensions qui me sont indispensable, et que je n’ai aucune envie de changer de navigateur, j’ai trouvé la solution de repli : je reste sur les vieilles versions (pour l’instant une 56.4 ESR, mais je n’exclus pas de prendre une version encore plus vieille). Et quand le support sera terminé, je ne mettrai plus à jour.

Les extensions on fait le succès de Mozilla (la grosse suite qui faisait tout) puis de Firefox. Je trouve pour le moins imprudent de la part de Mozilla de tordre le bras des développeurs, le plus souvent amateurs, d’extensions d’une part, et des utilisateurs d’autre part;

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.