Voter

Chers (é)lecteurs, chères (é)lectrices, j’ai pensé que ce serait une bonne chose de vous aider à caractériser/définir l’action que vous ferez à la fin de la semaine.

Voter pour : Je suis sincèrement convaincu par le programme de Truc Machin, je voterai pour lui
Voter contre : Je ne veux pas voter pour Truc Machin mais je voterai contre Marine
Voter pour le moins pire : Tous pourris, pas un pour rattraper l’autre, je ne soutiens pas Truc Machin mais je voterai pour lui car c’est le moins pire des candidats
Voter blanc : Ou voter nul, blanc bonnet ou bonnet blanc ? Je voterai blanc pour signifier (INSÉRER ICI LES MOTIFS DU MÉCONTENTEMENT)
Voter nul : Je ne sais pas voter ou je le fais exprès (bulletin déchiré, bulletin annoté, bulletin sans enveloppe, bulletin non réglementaire)
Voter utile : Je voterai Truc Machin car c’est le choix le plus réaliste/logique. 1/ Bidule Chouette est mon premier choix mais soyons réaliste il n’a aucune chance. Il vaut mieux voter pour quelqu’un qui a toutes ses chances que pour quelqu’un qui n’en a aucune 2/ Et puis si je ne vote pas pour Truc Machin il y a de grandes chances que mon choix se résume entre la peste et le choléra au second tour 3/ Et puis il est quand-même de gauche 4/ Et puis bon il est pas si mal
Voter plaisir : Je vais me faire plaisir au premier tour. Je voterai utile au second tour mais là je me fais plaisir
Ne pas voter : Je ne voterai pas car j’en ai rien à foutre et/ou j’ai des choses plus importantes à faire et/ou je n’y crois pas/plus
Ne pas pouvoir voter : Je n’ai pas le droit de voter, je n’ai pas ma carte d’électeur, je n’ai pas les moyens de voter. Je ne pourrai pas voter

J’espère sincèrement que votre vote pourra être le reflet de vos convictions/idées/valeurs.

Déjà 3 avis pertinents dans Voter

Salut Cascador,

Si on vote plaisir, c’est qu’on vote Pour. Si on n’a pas sa carte d’électeur, ça peut être aussi par conviction, pas seulement par impossibilité.
Mais seuls les votes contre, nul et pour, servent à quelque chose. Voter contre c’est voter au final contre soi aussi.

Yo copain,

« Si on vote plaisir, c’est qu’on vote pour » –> Pas nécessairement, par exemple tu peux voter Parti Pirate pour te faire plaisir sans être plus convaincu que ça. Disons que tu es sympathisant
« Si on n’a pas sa carte d’électeur, ça peut être aussi par conviction, pas seulement par impossibilité » –> Oui bonne remarque, j’ai l’impression qu’il y a très peu de personnes dans ce cas si quelqu’un a un peu d’infos sur ça ?
« Mais seuls les votes contre, nul et pour, servent à quelque chose » –> En désaccord lol
« Voter contre c’est voter au final contre soi aussi » –> J’ai écrit cet article pour faire réfléchir sur le sens des différentes actions de voter, chacune d’entre elles a ses propres failles

Tcho !

Et les « consignes de vote » qui fleurissent ici et là…surtout là,car ici,les consignes de vote n’existent plus depuis que l’infantilisation est considérée comme un triste héritage des pratiques d’avant 1944 (droit de vote accordé aux femmes).
Voter est un droit strictement personnel et non négociable.
Il n’appartient pas davantage à celui (ou celle) qui porte la culotte dans la famille qu’à n’importe qui d’autre d’orienter un vote. lorsqu’un politicien nous dit: « vous devez faire barrage », lorsque ce même politicien s’exonère ainsi de cette simple règle de démocratie, il nous dénie le droit de nous exprimer librement.
la politique en France est en retard d’un siècle et ceux qui prétendent nous représenter devraient relire, sinon lire la déclaration universelle des droits de l’homme et comprendre (enfin) ceci:
« La volonté du peuple est le fondement de l’autorité des pouvoirs publics ».

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.