Informatique de confiance

J’ai une personne au boulot qui a eu des problèmes avec son pc portable. C’est un Dell XPS 13 niveau matériel, une merveille. C’est Windows 10 niveau service, une grosse merde.

J’avais remarqué que l’ordinateur de cette personne affichait des records niveau uptime genre trois semaines. Je lui demande qu’elle éteigne son poste. Elle me certifie qu’elle l’éteint tous les soirs.

Je précise que j’ai plus de 10 ans d’expérience en environnement Windows et que cette personne est par ailleurs professeur d’informatique à l’école (petit informatique : utilisation du PC, prise en main de Office, comment un pc fonctionne, etc.). Je passe 20 mn sur le pc en pensant qu’elle ne clique pas sur Arrêter mais Mettre en veille prolongée, je règle des paramètres concernant l’arrêt du disque dur, le passage en veille de l’ordinateur, le fonctionnement du bouton Arrêt, etc.

La semaine dernière je vois de nouveau que le pc n’est pas éteint depuis 8 jours. Je me connecte sur le pc et j’affiche l’uptime de la machine… 8 jours. J’informe la personne que je vais me repencher sur le problème. J’éteins le poste (je clique sur le bouton Arrêter) puis je le rallume au bouton physique, j’affiche l’uptime de la machine… 8 jours. Arrivé là je comprends très vite que c’est encore une idée brillante de Microsoft et je cherche en ce sens dans les options d’alimentation de Windows 10. Je finis par trouver : Activer le démarrage rapide. Une explication complète est disponible ici.

Je vous invite à la lire sinon vous ne comprendrez pas les raisons de ma colère. Je cite, je trouve ça tellement beau : « Le redémarrage, lui, permet d’éteindre l’ordinateur et de reprendre un cycle complet de démarrage ». Bah oui c’est logique pour avoir une vraie extinction de l’ordinateur, il faut le redémarrer ! Ça continue ainsi : « C’est pourquoi lorsque vous installez des mises à jour, le menu s’affiche différemment : Mettre à jour et redémarrer (ou Mettre à jour et arrêter lorsque les mise à jours ont été installées depuis 2 jours) ». Mon préféré étant : « Pour arrêter l’ordinateur et faire un démarrage complet (Full boot), vous devez maintenir la touche MAJ enfoncée et cliquer sur Arrêter dans le menu Marche/Arrêt ». Bah oui quand tu cliques sur Arrêter, ça n’arrête pas le pc ! C’est plus rigolo ! Pour l’arrêter « vraiment », il faut savoir qu’il faut maintenir la touche MAJ enfoncée… quel talent chez Microsoft !

C’est quoi la confiance ?

Comment expliquer à une personne que quand elle appuie sur Arrêter en réalité ça n’arrête pas « vraiment » son pc ? Quelle réaction en tant que professionnel je dois avoir quand la fonction Arrêter n’effectue justement pas cette action ?

La réaction de la personne était très intéressante. Sur Windows est affiché Arrêter donc forcément pour elle ça arrête le pc. Cette personne avait bien plus confiance dans le système d’exploitation Windows qu’en moi et c’est logique, j’étais en train de dire que sur tous les Windows 8/8.1/10 de la planète Arrêter n’arrêtait en réalité pas le pc. C’est forcément moi qui me trompe pas Microsoft qui a mis en place une fonctionnalité (ou plutôt une dénomination) aussi illogique.

Ma réaction c’est de me questionner sur la confiance qu’on place dans les outils qu’on utilise. L’utilisateur doit-il être au courant de cette fonctionnalité ? Combien seront capables de comprendre de quoi on parle (hibernation, full/cold boot, HybridBoot) ? Que penser d’une fonction nommée Arrêter qui n’effectue pas l’action d’Arrêter ?

La complexité est souvent masquée dans un souci de clarté/simplification mais derrière c’est toute la confiance en l’outil qu’on cache/perd, on ne sait tout simplement plus pourquoi et comment ça fonctionne.


Certains lecteurs se demanderont peut-être pourquoi cette fonctionnalité pose problème en entreprise. Le fait d’avoir un uptime de 3 semaines ne gêne en rien évidemment. En revanche comme dans beaucoup d’entreprises nous installons de manière automatique des mises à jour de logiciels (Firefox, Chrome, lecteur PDF, etc.) et le fait de ne pas éteindre « vraiment » la machine amène à des bugs ou des comportements bizarres des applications. Sous Windows il est assez souvent nécessaire d’éteindre ou redémarrer son poste pour terminer l’installation d’un logiciel proprement.

Déjà 17 avis pertinents dans Informatique de confiance

Bonsoir,

Sans compter que l’on serait en droit de se demander ce que peut faire la machine « arrêtée »…

Merci pour ce partage !

Bonjour,
Dans la série « Windows vous ment », je me suis arrêté au moment où je me suis rendu compte que les dossiers de l’explorateur ne correspondaient pas aux dossiers présents sur la partition (Programmes -> Program Files, Utilisateurs -> Users…) Je veux bien comprendre qu’il y ai une traduction, que ce soit un soucis d’accessibilité, tout ça mais que l’arborescence affiché ne corresponde pas à la « réalité », ça me gène un poil plus.
Petit souci complémentaire : essaye d’accéder à une partition NTFS quand tu n’as pas réellement éteints Windows 8.x/10…
Pour Windows, il s’agit d’hibernation, ce qui permet de redémarrer plus vite le PC.
Mais pour ntfs-3g (le pilote NTFS sous Linux), c’est une partition qu’il ne peut pas monter.
C’est d’ailleurs pour cela que si vous êtes en dualboot avec un Linux, vous obtenez une erreur si vous accédez à la partition Windows !
Alors là… Je suis sur le cul.
Ma première réaction a été « nan mais, pour la version Pro c’est différent », résultat uptime de 5 jours sur ma machine o_o
Je comprends l’idée de Microsoft de faire un OS qui démarre plus vite pour ses utilisateurs mais je suis aussi d’accord avec la conclusion de ton article. À ce propos, le soucis de clarté est récurrent et difficile à aborder quand il s’agit d’une fonctionnalité qui en remplace une autre (comme ici). Dans ce cas Microsoft a clairement mal joué.

Merci en tout cas !

Microsoft pour dire que leur nouveau produit démarrerais aussi vite qu’un linux a mis en place ce système, l’arrêt est en faite une semi-hibernation.Un problème qui est identifier par tous les utilisateur linux en dual-boot ce qui empêche accéder au partition ntfs.
mais heureusement il existe une solution dans windows 8 ,il faut désactiver le démarrage rapide (sur chaque poste).
Paramètre..  Modifier le comportement des boutons d’alimentation..Modifier des paramètres actuellement non disponibles.. décocher alors l’option Activer le démarrage rapide (recommandé) puis Enregistrer les modifications
http://www.zebulon.fr/astuces/273-desactiver-le-demarrage-rapide-de-windows-8.html
https://doc.ubuntu-fr.org/windows (chapitre 2.7)
Bonsoir,
personnellement, cet arrêt qui-n’en-est-pas-un ne me pose aucun souci. Voici mon point de vue :

Seuls les drivers et les services ne sont pas stoppés lors d’un arrêt avec l’option de démarrage hybride activée (par défaut). L’état du système est restauré, mais l’utilisateur doit quand même ouvrir une session, donc les applications au démarrage se relancent bel et bien…

C’est tout de même différent d’une mise en veille prolongée qui, elle, restaure tout, y compris l’état des applications de l’utilisateur avant la mise en veille.

Aucun problème non plus avec les déploiements de logiciels en entreprise. Ceux qui nécessitent un redémarrage pour fonctionner correctement doivent l’indiquer à l’utilisateur et pas espérer que l’utilisateur veuille bien arrêter ou redémarrer son poste un jour (la majorité des outils de télédistribution gèrent très bien cela et indiquent à l’utilisateur de redémarrer son ordinateur « en cliquant ici » pour finaliser l’installation, avec possibilité de reporter ceci à plus tard, un peu comme Windows Update).

Cela permet une bien meilleure expérience utilisateur générale (leur PC démarre plus vite depuis qu’ils sont sous Windows 10).

Pour moi, je considère cet arrêt comme tel: le PC est hors tension, peu importe comment l’OS veut gérer l’initialisation ou non des drivers et services au prochain boot, et cela n’a pas causé de problème jusqu’ici.

Je comprends néanmoins que de découvrir cette fonctionnalité par hasard après avoir déployé Windows 10 peut être déroutant ;-)

‘LLo,
« Raccourcir » %windir%\System32\shutdown.exe /s /t 0 & y coller l’icône rouge « quivabien & bienenvue » (juste à côté, mais pas trop, du réssuscité menu démarrer par exemple !) a tout le monde est aussi une option qui enlève toute ambiguité dans ce merveilleux monde de la Redmondie..!
Bonjour,

Si mon PC ne traîne à l’arrêt, j’appuie directement sur le bouton… Pour m’assurer que tout est éteint je débranche la source d’électricité.

    Salute,

    Ton commentaire manque de précision. Le fait que le pc ne soit plus branché électriquement ne change rien au fonctionnement du démarrage rapide (HybridBoot). Le pc est évidemment éteint électriquement en HybridBoot, il ne reste pas en veille. Le seul moyen de désactiver le démarrage rapide (HybridBoot) est d’aller désactiver « Activer le démarrage rapide ».

    Par ailleurs éteindre au bouton un pc c’est pas bon du tout pour le matériel et pour le système d’exploitation.

    Tcho !

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.