Un connard et/ou un fou

Aujourd’hui on va participer à un grand débat : Savoir si je suis un connard et/ou un fou.

Notre histoire commence en début de semaine, j’ai une petite crève. Je me soigne avec sirop pour la toux, Doliprane et Actifed dès mardi. Jeudi, vendredi je suis au sommet de ma crève : nez qui coule et bouché, gorge irritée, toux grasse pour finir par voix cassée. Je pense que c’est une angine blanche (j’ai eu ça fin août) mais je peux parfaitement me tromper, je n’ai pas la science infuse.

Cette nuit je me rends compte que ça ne passera pas tout seul et je décide d’aller au médecin. Bienvenue en 2016 en île de France, je vous le donne dans l’ordre : Pas de place, SOS Médecin ne se déplace plus à domicile (trop de monde), raccroché au nez, plus de nouveaux clients, plus de nouveaux clients, consultation sans rdv de 10h00 à 12h00.

Je me décide à aller au dernier médecin (que je ne connais pas) sachant que je vais probablement attendre 01h30. Évidemment j’essaye d’arriver le plus tôt possible, je rentre dans la salle d’attente à 09h55… 6 personnes devant moi… pour des consultations entre 10h00 et 12h00. Précision importante je n’ai croisé ni médecin ni secrétaire jusque là.

Je m’assieds pour attendre. 10h25 les gens commencent à se causer dans la salle d’attente, je me rends compte des gens qui sont venus ensemble, je n’ai en fait que 4 personnes devant moi. Il y a des gens qui sont venus accompagnés qui sortent, font des allers-retours. Je n’ai toujours croisé ni médecin ni secrétaire. Et là les gens en train de se parler disent que le médecin est sorti déjeuner…

Je rigole intérieurement, je trouve ça cocasse. Le prochain patient la soixantaine pas en grande forme sort dehors téléphoner, un autre cloper, sa femme lui dit de toute façon tu verras le docteur revenir…

Au bout de 5 mn ça me fait moins rire, c’est une blague ? Ils sont sérieux ? Je me lève et je pousse une porte, c’est les toilettes. J’en pousse une autre, c’est le bureau du docteur vide. Je rentre, je jette un coup d’œil aux deux pièces allumées… mais vide. Je viens me rasseoir, je suis… bizarre. Les autres patients me regardent un peu choqués.

Je me relève et je vais à la porte du cabinet. Le patient la soixantaine tient la porte, il me parle avec sa petite voix : “Il a dit qu’il partait déjeuner. Je viens du sud, mon précédent médecin c’était l’heure, c’est l’heure ! Je viens ici, de toute façon on n’a pas le choix il y a que lui qui prend”. J’échange quelques mots avec lui, je l’écoute.

Je reviens dans le couloir du cabinet médical… abasourdi. Je rentre dans le bureau du doc, je prends des photos. Les patients dans la salle d’attente – en face du bureau du docteur – me regardent avec des yeux me disant mais quel manque de respect ! Il y en a un qui fait mine de me parler il me semble, je lui réponds : je tape le selfie ! J’ai pris deux photos et j’ai tapé le selfie dans le bureau ! Un selfie !

Je rentre dans la salle d’attente tout le monde me regarde horrifié et à deux doigts de m’insulter. Je leur dis : “vous attendez le docteur ?” Ils me répondent que oui. Ils me regardent abasourdis, je les regarde abasourdi. Je leur souhaite une bonne journée et je pars. J’échange quelques mots avec le petit vieux à l’entrée qui me dit qu’il attend, il me demande si je m’en vais je lui réponds que oui.

Je suis parti à 10h45 du cabinet, je suis arrivé à 10h55 à mon véhicule en m’arrêtant régulièrement pour voir si le docteur arrivait.

Donc… c’est moi qui suis fou ? Ce que j’ai fait est digne d’un connard ? Les gens qui sont restés vont se faire soigner par un tel médecin ? C’est moi le connard/fou de cette histoire ?

J’aime bien taper une conclusion à la fin de mes articles. Ce que j’ai fait était probablement irrespectueux… mais… mais… ! Pour moi la morale de cette histoire c’est qu’on a toujours le choix. Toujours. Même si le choix est dramatiquement lourd à porter, même quand on se dit 10 fois qu’on n’a pas le choix. Nos actes résultent de nos choix à chaque seconde de notre vie. Je vois de plus en plus de monde accepter qu’il n’y a pas de choix ou qu’un seul… la vie n’est pas juste mais il faut se battre.

Déjà 23 avis pertinents dans Un connard et/ou un fou

  • Damien
    Le mec se barre sans prévenir les patients dans la salle d’attente ? Il laisse les gens pendant 1h histoire d’aller manger peinard ?

    Le connard, c’est lui. Définitivement.

  • Xavier C.
    Les permanences SOS Medecin par chez nous sont un peu plus sérieuses, c’est ouvert jour et nuit et ça défile assez vite (peut être même trop). Par contre les tarifs sont hallucinants, 65€ la nuit.

    C’est peut-être moi mais les médicaments que tu cites ne me semblent pas très utiles contre un rhume.

  • ah mais garçon, j’ai mangé mon pain noir pendant trois ans, j’ai juste eu le courage de partir pour diviser ma paye en deux, partir avec un seul salaire et vivre au milieu des vaches. Il y avait à cette époque chez les gens que je croisais tous les sentiments dans le regard : envie, folie, pitié, et quelques bricoles du genre.

    L’éducation recrute, lance toi !

  • alterlibriste
    Je t’ai déjà vanté la misère culturelle de la population où j’habite par contre, au niveau médical, c’est plutôt bon.
    Lors de ma dernière rage de dent, en WE bien sûr, la pharmacienne du coin m’a conseillé d’appeler la maison médicale de garde. J’ai appelé à 14h50, j’avais un rdv à 15h. Et les 3-4 fois où on a dû faire des radios et autres examens à l’hôpital, c’était réglé très rapidement.

    Sinon, ton histoire me rappelle celle de ma soeur qui avait rdv chez un ophtalmo à Lille à 18h et qui est passée à 23h30. Chose apparemment habituelle. Heureusement qu’elle pouvait crêcher chez moi parce qu’il n’y avait plus de trains.

  • Encore à faire de la pub pour l’éducation quand on est pas forcement compétent pour ca ?

    Qui plus est, il y a province et province. Vivre à Orleans ou Bourges, c’est pas la même chose qu’à Dreux (ma ville d’origine) ni même Abondant (le village à côté).

    Après, il y a aussi la possibilité pour Cascador d’utiliser ses compétences en province pour monter sa SSLL ou autre truc du genre.

  • Sébastien
    Clair, les gens acceptent tout et n’importe quoi désormais. Tout leur semble normal, même les situations les plus loufoques.
    On se contente de médiocrité, on se dit qu’il y a de toute façon pire, le minima suffit et tout semble bien ainsi.
    Mais quelle tristesse.
    L’exigence, l’excellence, c’est tellement difficile et fatiguant à obtenir
  • Salut Cascador, truc de fou ton histoire mais un réalité sans précédent malheureusement. Les gens ferment leur gueules par peur de représailles et limite suivent le mouvement pour pas faire d’histoire….

    J’habite en Province aussi dans le Centre-Var, pour avoir un rdv avec un docteur il faut anticipé la maladie sinon tu peux crever la bouche ouverte si c’est pas ton médecin traitant ils te prennent pas et ton médecin traitant est complet les 3 semaines suivants ton appel. Les consultations libres sont affreux (9h-12h chez mon doc traitant) à midi moins vingt elle averti qu’elle prend une dernière personne et qu’ensuite elle ferme, imagine la gueule de ceux qui ont attendus durant 3h déjà..

    Sinon j’ai mon ophtalmologue sur Toulon qui est un excellent professeur de Nice, tu as un rendez-vous fixe pour une heure mais tu sais d’avance qu’il te prendra jamais à cette heure-ci. Mon épouse était aller en octobre chez lui pour un rendez-vous de contrôle à 17h45, elle a été reçu à 23h et elle est rentrer à 1h du matin (la route), en partant il y avait encore 3 personnes après elle o/

    Attention il ne faut pas blâmer les médecins, il y en a de moins en moins pour une population toujours grandissante et les écoles de médecines sont très sélectif. Au vu des payes de misère les jeunes docteurs français se barrent tous à l’étranger.

    À toute et soigne toi bien ! Viens de le Var tu sera mieux, tu paye le soleil et la mer même si t’y va jamais et en plus de ça tu te tape les touristes ! XD

  • Regarde l’état des entreprises. Les services rendus sont rarement au niveau. Quand j’en parle ici, ca tombe des nues.

    Ici (Danemark), envoyer un courriel à ton FAI pour demander le fonctionnement de tel ou tel truc, c’est habituel, la réponse est faite généralement dans l’heure et avec un grand professionnalisme. Idem de la banque.

    Moi j’ai la recette pour relever la France : Faut que les entreprises fassent le boulot qu’on attend d’elles ! Rien que ca, ce serait déjà extraordinaire.

  • Jeff
    Juste une petite remarque : la vache va au taureau …. mais en général les gens vont CHEZ le médecin. J’espère que vous allez quand même mieux aujourd’hui.
  • Il y a toujours plein d’anecdotes à raconter sur les médecins.
    La mienne a en moyenne 1h de retard (elle arrive au moins avec 30 dès le matin) mais me soigne correctement.
    Ma femme a appelé d’autres généralistes par chez nous (notre doctoresse est près de notre ancien logement) : pas de nouveaux patients.
    Quant aux spécialiste, il ne faut pas être pressé, quand on en trouve un qui prend encore des patients.
    Problème d’état : numerus clausus entre autre.
    Big up chez nous pour SOS Méd qui fonctionne bien et prend rapidement, j’ai un dentiste disponible sans trop d’attente et un ophtalmo disponible (avec attente).
    En France, en cas de “réelle” urgence, tu es renvoyé aux Urgences, qui sont débordés (manque de moyens financiers, humains, etc. + gens qui “abusent” (minorité)).
  • Pour un rhume ? Tu attends que ça passe avec du Doliprane 1000 (1 G).
    Mal de gorge : Hexaspray ou Angispray.
    Je déconseille Actifed, surtout en cas de tension.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.