Faire

Je ne sais pas si vous avez vu passer l’article Faire ! de Benjamin Bayart, je vous invite à le lire (ainsi que les commentaires). Je ne l’ai pas trouvé très clair pour ma part. Personnellement j’ai compris le « sujet » car je m’étais fait la réflexion peu de temps auparavant.

Deux façons de faire s’affrontent régulièrement. Empêcher une mauvaise solution d’être mise en place et/ou construire une bonne solution. Dit d’une autre manière lutter contre le monde qu’on ne veut pas et/ou construire le monde qu’on veut.

Finalement la conclusion est « Il importe de faire le monde que nous voulons, beaucoup plus que de lutter contre le monde que nous ne voulons pas ». J’aime beaucoup le commentaire de Hubert Guillaud (de InternetActu.net) : « Entre l’opposition et la proposition, la seconde draine souvent plus d’énergie féconde que la première ».

Concrètement et en exemple on va lutter contre les GAFAM (–> empêcher, lutter contre, ralentir) mais on fait quoi en face (–> faire, construire, développer) ? La seule vraie réponse audible que j’ai vu ce sont les CHATONS.


J’aime beaucoup, beaucoup, beaucoup cet article. C’est ce que j’appelle dans mon esprit un article fondateur. Pour peu qu’on le comprenne et qu’on soit capable de se remettre en question, on peut changer notre manière de faire.

Cette question de « faire » a été le sujet d’une réflexion chez moi il y a quelques mois. J’étais en désaccord avec ce que je lisais chez des blogs « amis ». Devais-je publier un article démontrant que c’était faux ?

Les réflexions qui me sont venues c’est que j’allais entrainer des frictions, générer des désaccords, devoir me justifier que ce n’était pas une attaque contre untel mais contre l’argumentation de son article. J’ai compris que je tombais dans le « Something is wrong on the internet » et que c’était totalement insensé de vouloir démontrer que les idées des autres étaient erronées sur Internet (–> lutter contre le faux). Il vaut mieux présenter des idées proches de la vérité (–> construire du vrai).

J’ai finalement choisi de me préoccuper de ce que j’avais envie de parler et de partager. En général ça tourne autour de « Le Libre, c’est de la bombe bébé ! » Oui il y a de nombreux points négatifs mais il y a de très nombreux points positifs et comme je suis quelqu’un de plutôt positif, c’est de ça que je voulais parler.

Il y a également des notions de force et de temps importantes dans l’article de Benjamin Bayart. On ne « pousse » pas dans la même direction. Empêcher une mauvaise solution d’être mise en place est souvent (pas tout le temps) une perte de temps, il vaut mieux passer du temps à construire une bonne solution.

Lire des articles en se disant « Ouais c’est vraiment pas bien ! Il a raison, il faut faire ceci, cela ! », ça va un temps. Après on décide de faire, de s’engager en quelque sorte. C’est la suite logique de la prise de conscience des problèmes et de la prise de responsabilité qu’on a tous dans ce monde.

Déjà 2 avis pertinents dans Faire

Si lutter contre les GAFAM pour toi, la seule solution c’est Framachin, tu vas pas aller loin.
La « lutte » c’est d’abord ce que tu fais toi.
Moi j’ai pris Qwant par défaut, c’est déjà plus avancé que des grands discours sur l’auto-hébergement.
Yo,

Je trouve que tu as souvent la dent dure Gilles. Tu as certes raison mais faire les deux, c’est encore mieux. Il n’y a pas une seule bonne solution, il y en a plusieurs.

Tcho !

La discussion est malheureusement close.