Pour mes sœurs et frères musulmans

J’ai passé le week-end à bader. Depuis vendredi soir, l’envie de gerber ne me quitte plus, symptôme de ce que provoque chez moi ce monde en déliquescence. Autant que les attentats de vendredi, la réaction de ceux qui ont le monopole de la parole publique me révulse. La télé, les journalistes, les politiques se vautrent dans le voyeurisme et l’exhibitionnisme le plus dégoûtant. France 2 diffuse sans aucune pudeur à une heure de grande écoute des images de cadavres gisant dans une mare de sang. Images tournées depuis un téléphone portable au moment où des gens tentaient de s’échapper du restaurant par la fenêtre. Experts auto-proclamés et starlettes se relaient pour faire apparaître leur larmoyants mais contrefaits sentiments. Les vautours politiques se sont jetés sur l’évènement pour y aller de leurs déclarations creuses et pompeuses sur la guerre contre le terrorisme ; le tout arrosé d’union nationale et de valeurs républicaines frelatées. Déjà, les fachos à la petite semaine ont commencé à nous sermonner sur l’islamisation de la société. Puis, dans un mois ou deux, on nous ressortira un énième volet sécuritaire avec surveillance généralisée que l’on justifiera en affirmant que la précédente loi était encore trop laxiste, qu’elle avait été votée trop tard pour être efficace. Et dans un an, tout le monde sera passé à autre chose. On ne vivra pas dans une France plus sûre. Seulement plus surveillée.

Mais ça, c’était évident que ça finirait par arriver. L’autre chef de guerre du dimanche qui s’en va en Syrie attaquer l’État Islamique, avec son armée qui tombe en ruine, que s’imaginait-il ? C’est pas un groupe terroriste ce truc, c’est un putain d’État. Ils contrôlent des territoires, il lèvent des impôts, ils ont une structure gouvernementale, ils ont une armée. C’était évident qu’en allant provoquer ces psychopathes, ça allait mal se passer. Très rapidement, leur revendication est tombée. Un communiqué pompeux au suranné. Et très sincèrement, j’espère pour eux que c’est un faux. Car s’il est vrai, ces abrutis ne connaissent même pas leur livre saint… Je ne le reproduirait pas ici, je vous laisse le chercher si vous le souhaitez, mais sachez qu’il se conclut par un extrait de la sourate 63 (le verset 8). Ironiquement, cette sourate, aussi appelée Sūrat al-Munāfiqūn, parle des Munafiq, les hypocrites, c’est-à-dire ceux qui s’affirment musulmans, pratiquent l’islam mais intérieurement n’y croient pas une seconde. C’est le verset 3 qui établit leur nature :

C’est parce qu’en vérité ils ont cru, puis rejeté la foi. Leur cœurs donc, ont été scellés, de sorte qu’ils ne comprennent rien.

Le verset 6 dit d’eux :

C’est égal, pour eux, que tu [toi, messager d’Allah, Mahomet, je suppose, ndla] implore le pardon pour eux ou que tu ne le fasses pas : Allah ne leur pardonnera jamais, car Allah ne guide pas les gens pervers.

Et le verset 4 n’est pas tendre avec eux :

Qu’Allah les extermine! Comme les voilà détournés (du droit chemin).

La sourate 63 ne parle absolument pas des incroyants… M’a pas fallu 5 minutes de Google pour savoir ça…

Et moi, c’est désormais à mes sœurs et frères musulmans que je pense. Vous allez faire, dans les mois qui viennent, l’objet d’une chasse aux sorcières. La France va devenir pour vous une terre encore plus hostile qu’elle ne l’était déjà. Les vautours étaient préparés pour ça. Sous couvert de guerre contre le terrorisme, c’est en fait dans une guerre de civilisations que ces crétins nous ont lancés. Une guerre avec des sales relents de néo-colonialisme. J’en suis profondément désolé. Prenez soin de vous. Car le gouvernement ne le fera pas à votre place.

Déjà 3 avis pertinents dans Pour mes sœurs et frères musulmans

  • Je ne crois pas qu’on puisse serieusement parler d’un état pour Daech/ISIS/EI, même s’il s’en réclame.

    Il n’a pas d’ambassades, de gouvernement, de vrai territoire. Finalement, il est comme les cartels colombiens. Eux aussi ont des impôts et un vague «territoire». Et leurs sources de fonds sont semblables : drogues, détournement de ressources naturelles, trafics humains…

    Quand à la comparaison de l’armée française et de celle de Daesch, rigolons deux minutes…

    Daesch est, et reste pour l’instant un réseau terroriste assez lâche. C’est peut-être sa force. Mais faut pas se tromper de cible.

    Pour le reste, j’ai trouvé l’analyse coranique assez ironique et judicieuse. Bravo.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.