Quitter Free : le parcours du combattant

Une chose qui ne nous est jamais indiqué dans les conditions générales d’inscription lorsque l’on souscrit un forfait internet auprès d’un opérateur, c’est à quel point et avec quelles méthodes il va faire chier si l’on tente de s’en aller.

Il y a quelques mois, nous avions décidé de nous séparer de Free pour notamment pour son incapacité notoire à fournir un service correct. Nous avions subi durant une longue période des coupures incessantes d’accès internet ce qui rendait, entre autres, la maintenance de mon serveur diaspora* extrêmement périeuse.

Quelques temps après l’envoi de la demande de résiliation et de tout le matériel, nous recevons un sms indiquant que Free n’a pas reçu le matériel. Nous les contactons donc une première fois pour leur dire que si, on a bien tout renvoyé. Quelques jours plus tard, nous recevons une lettre, cette fois. Celle-ci nous indique que Free a bien tout reçu à l’exception des boitiers CPL :

Nous les recontactons donc une seconde fois, histoire de leur rafraîchir cordialement la mémoire et parce que nous n’avons que ça à foutre de nos journées… Ce n’est qu’au bout de la seconde fois que Free semble avoir compris puisque nous avons enfin reçu le courrier nous indiquant qu’ils ont bien tout le matériel :

Heureusement pour eux parce qu’à la troisième fois, c’était directement à l’ARCEP, qu’on écrivait ! Mais maintenant je sens qu’il va encore falloir se battre pour obtenir un remboursement pour les longs mois de non-service que nous avons payé.

Je suppose que cette technique est payante. La plupart du temps Free doit tomber sur des abonnés moins combatifs. Alors à tous ceux qui croient encore que Free est le chevalier blanc de l’internaute : ne vous leurrez pas. Free, c’est un entreprise capitaliste comme une autre. S’ils peuvent vous la mettre profond pour arracher plus de dividendes, ils le feront sans hésiter.

Déjà un avis pertinent dans Quitter Free : le parcours du combattant :

  • J’aime le coup où il faut donner le poid du matériel.
    Faut aussi donner le poid de l’emballage à part ?
    J’ai déjà renvoyé du matériel à Free quand je suis passé chez Orange, pas eu de soucis.

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.