La honte, lettre ouverte aux députés de la nation bafouée

Aujourd’hui a été votée la loi sur le renseignement. Voici une copie des deux mails que je vais envoyer aux deux groupes de députés.

Le mail suivant sera adressé à ceux d’entre eux qui ont voté pour :

Mesdames, Messieurs,

Vous avez choisi ce jour de voter la loi sur le renseignement.

Vous êtes des traîtres.

Vous avez choisi de céder à la facilité, à la bêtise voire, peut-être, à la vanité. Ce faisant, vous avez choisi de fouler au pied tout ce pour quoi les résistants du monde entier ont choisi de se battre il y a 75 ans. Vous avez choisi de renier ce qui aurait dû faire le fondement de notre nation, ce qui fait prétendument le socle de votre pouvoir, qui s’est transformé ce jour en votre domination.

Vous avez choisi d’abuser de la confiance que certains ont choisi de vous accorder. Vous avez choisi d’aller à l’encontre de la volonté de tous les organismes de la société civile, les techniciens et ingénieurs en informatique de toute la France et, malgré ce qu’en a dit votre infâme campagne de désinformation, une grande partie de la population française, cette population que vous avez choisi de réduire aujourd’hui à l’asservissement moral.

Vous êtes la honte de votre pays et de ce que vous prétendez représenter. Vous venez de confirmer que la France n’est plus une démocratie et ne mérite plus son surnom de pays des Droits de l’Homme en le faisant basculer dans la méfiance, la paranoïa et l’autoritarisme. Vous venez, comme de bon soldats bien dressés, de courber l’échine devant l’immonde gouvernement qui n’a rien de gauche et qui nous opprime.

La prochaine fois que vous oserez vous regardez dans le miroir, repensez au peuple que vous venez de bafouer. Si vous réussissez encore à vous supporter, félicitations, vous avez perdu toute dignité…

Avec mon plus profond mépris

Les mots sont durs, mais ils sont mérités.

J’enverrai de la même manière le mail suivant à ceux qui ont eu le courage (ou l’opportunisme, suivant votre niveau de cynisme) de voter contre :

Mesdames, Messieurs,

Vous avez choisi ce jour de voter contre la loi sur le renseignement.

Du plus profond de mon cœur, je souhaite vous remercier. Vous avez fait honneur à votre pays et au reste du peuple dont vous faites partie. Vous avez choisi, par votre geste, de vous élever fermement contre l’ignorance, la bêtise et la paranoïa.

Si ce vote reste, pour la Liberté et une grande partie de la nation, un cuisant échec, je ne saurais comment vous exprimer ma gratitude.

Cordialement

En espérant que ces textes en inspirent d’autres.

Aucun avis pertinent dans La honte, lettre ouverte aux députés de la nation bafouée

Laisser un commentaire

indique des champs obligatoire.